EXCLUSIF. Gardasil - Marie-Océane : "Je ne pouvais plus marcher"

le
0
Marie-Océane a effectué plusieurs séjours à l'hôpital depuis qu'elle a reçu le vaccin du Gardasil.
Marie-Océane a effectué plusieurs séjours à l'hôpital depuis qu'elle a reçu le vaccin du Gardasil.

Septembre 2010, Marie-Océane, 15 ans, entame sa dernière année de collège en troisième. Lors d'une simple visite chez son médecin généraliste - en vue d'obtenir un certificat médical - celui-ci lui remet une ordonnance pour le Gardasil, un vaccin contre le cancer de l'utérus, "sans trop d'explications". L'adolescente reçoit deux injections de suite pendant l'année 2010. Deux simples piqûres, trois ans de calvaire. Selon le rapport d'expertise, les troubles neurologiques qui l'affectent sont bien dus au vaccin. D'après le laboratoire Sanofi, ce rapport est "uniquement la constatation d'une coïncidence temporelle entre la survenue et les symptômes de la maladie et de la vaccination". Pour la première fois, Marie-Océane a décidé de briser le silence en accordant une interview exclusive au Point.fr

Le Point.fr : Vous aviez 15 ans quand votre médecin vous a conseillé de faire le vaccin du Gardasil. Avez-vous été informée d'éventuels effets secondaires ?

Marie-Océane Bourguignon : Non, pas du tout ! Il m'a présenté cela comme une routine, quelque chose de bon pour ma santé, à faire à mon âge pour éviter plus tard un cancer du col de l'utérus. Moi et ma mère, nous ne nous sommes pas posé la question d'effets secondaires ou d'un quelconque danger.À quel moment avez-vous ressenti les premiers effets secondaires ?

Dans les quinze jours qui ont suivi la première injection, j'ai commencé à avoir des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant