EXCLUSIF. Football : des matches de Ligue 2 dans le collimateur de la justice

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

C'est un véritable séisme qui secoue la Ligue 2... Une secousse qui devrait être ressentie par l'ensemble du monde du football professionnel. Plusieurs interpellations ont eu lieu mardi matin à Nîmes, Angers, Caen et Dijon dans le cadre d'une enquête ouverte pour des suspicions de "corruption active et passive dans le cadre de manifestations sportives". Parmi les personnes interpellées et placées en garde à vue figurent des entraîneurs - dont un évoluant en L1 cette année -, des présidents de clubs de Ligue 2, mais également des intermédiaires de renom. Les suspects ainsi que plusieurs témoins devraient être longuement auditionnés par les enquêteurs.Les policiers du Service central des courses et jeux de la Direction centrale de la police judiciaire tentent de faire la lumière sur plusieurs matches suspects du Nîmes Olympique ayant eu lieu la saison dernière. Un exercice 2013-2014 qui a vu les "Crocodiles" nîmois se sauver in extremis, n'obtenant leur maintien qu'en fin de saison, au bout d'un parcours laborieux (15e de L2 avec 10 victoires, 14 nuls et 14 défaites). Pour se "donner plus de chances" et éviter d'être rétrogradé en National, le club a-t-il tenté d'arranger des rencontres ? Quand on sait que le budget du dernier de L2 reste incommensurablement plus élevé que celui du premier de National, la tentation peut se faire pressante... Alors, quand on y ajoute la différence de droits TV entre les deux divisions (88 millions d'euros pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant