EXCLUSIF. Bygmalion doit un million à l'Éducation nationale

le
0
Le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon.
Le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon.

Décidément, les ennuis s'amoncellent pour Bygmalion, la société dirigée par les proches de Jean-François Copé ! Cette fois, le coup est porté par le ministère de l'Éducation nationale, qui a confirmé au Point.fr qu'une plainte a été déposée la semaine dernière pour récupérer un impayé. L'ardoise porte sur plus d'un million d'euros.

À l'origine du litige, une filiale de Bygmalion, Idéepole, qui était liée par un contrat de régie publicitaire avec l'Onisep, l'office national qui assure l'information sur les formations. Cet établissement public est placé directement sous la tutelle du ministère de l'Éducation nationale. Les publications de l'Onisep sont en partie financées par de la publicité. Idéepole avait remporté ce marché public en 2009 avant de le perdre fin 2012. Idéepole collecte la publicité auprès des annonceurs, prend une commission et reverse à l'Onisep.

Où est passé le million de l'Onisep ?

Mais les paiements sont devenus moins réguliers, et les sommes de moins en moins importantes. Si bien qu'au 9 octobre 2013 les impayés s'élevaient à 1,23 million d'euros, selon les relevés de l'établissement public. "Nous nous sommes assurés que les annonceurs avaient bel et bien payé Idéepole", explique le ministère de l'Éducation nationale. Les nombreuses relances de l'Onisep n'aboutissent pas. Si bien que, dans un courrier daté du 2 décembre 2013, l'Onisep met en demeure la régie Idéepole de procéder au paiement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant