EXCLUSIF. Air France : les dirigeants du SNPL ne font pas grève

le , mis à jour le
26
Un trentième du salaire mensuel est retenu par jour de grève. CITIZENSIDE/NICOLAS KOVARIK
Un trentième du salaire mensuel est retenu par jour de grève. CITIZENSIDE/NICOLAS KOVARIK

Serait-ce une explication au faible succès de la grève des pilotes d'Air France qui se termine demain ? Les dirigeants du SNPL, le syndicat majoritaire, eux, ne se déclarent pas en grève ? Ce qui plombe les statistiques du mouvement. Ainsi, Philippe Evain, le président, s'est inscrit « en repos » sur le planning des vols dont nous avons pu avoir connaissance. Paul Farges, le vice-président au bureau du syndicat, également commandant de bord sur moyen-courrier Airbus A320, est pointé « en vacances ». Emmanuel Mistrali, porte-parole est aussi en repos. En revanche, Véronique Damon, secrétaire générale du SNPL et copilote sur Boeing 777, s'est déclarée gréviste.

Conséquence pratique, pour les trois premiers, cela leur évite les pertes de salaire. Un trentième du salaire mensuel est, en effet, déduit par journée de grève ainsi que les primes de vol. Déjà, lors du conflit de septembre 2014, les dirigeants du SNPL avaient « optimisé » leurs plannings en combinant repos, vacances et formations. En revanche, le Spaf, l'autre syndicat de pilotes, avait demandé à ses membres de déclarer leurs jours de grève.

Philippe Evain, que nous avons réussi à contacter, nous a déclaré, en riant : « Faites votre papier. Amusez-vous. Au revoir, monsieur ! » et a raccroché. Paul Farges n'était pas joignable.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 6 mois

    Les militants de base apprécieront

  • jean-641 il y a 6 mois

    Pitoyable, mais tellement représentatif du statut de "planqués" de bon nombre de grands chefs du syndicalisme Français. Sans parler des placards dorés dans lesquels l'état les recase en fin de carrière de syndicaliste professionnel. Rémunération venant en plus de leur retraite...Et ils militent pour la retraite à 60 ans ou moins...sauf pour eux, bien sûr !

  • M7097610 il y a 6 mois

    il faut déplacer le siège chez KLM.

  • stricot il y a 6 mois

    quand on est au repos ou en vacances on beneficie de conges payes / jours de repos payes, non? Alors qu'en greve on n'est pas paye (normalement), ce qui coute soit au greviste, soit au syndicat qui dedommage ses "meilleurs" representants...

  • frenchto il y a 6 mois

    mais oui mais c'est pareil chez moi. Les délégués CGT envoient les salariés défiler et donc en grève et eux ils se mettent soit en délégation soit en congés

  • tropfort il y a 6 mois

    C'est simple. licenciement

  • M2949628 il y a 6 mois

    Celà montre le niveau éthique de ces gens là !!!!

  • vallierp il y a 6 mois

    Les plannings des navigants sont faits un mois à l'avance. Effectivement, certains étaient en vacances d'autres en repos. Lorsque, par exemple, Paul Farges s'est déclaré gréviste, la Direction d'Air France a omis volontairement d'enregistrer sa déclaration de gréviste et l'a laissé volontairement en vacances. Paul Farges a annulé ses vacances et a été présent au piquet de grève tout le weekend. La Direction s'est ensuite empressée d'envoyer les plannings au Point, en omettant de dire la vérité !

  • pichou59 il y a 6 mois

    ils sont très fort ces surpayés; ils envoient à la manif les travailleurs laborieux de la base qui ne sont par rémunérés le temps de grève, et eux ils pavanent le temps de quelques jours de congés ou "porté pâle"l!!!! c'est cela le syndicalisme?

  • d.jousse il y a 6 mois

    Les patrons du syndicat sont vacances pendant que les autres se déclarent grévistes. 1) ils gardent leur salaire et 2) juridiquement ils sont propres. C'est la solidarité à deux niveaux dans les syndicats. autant dire qu'en tant que commandant de bord, ils prennent les parachutes avant les autres et sauvent leur vie. bravo. et dire que ça veut gérer le monde.