Exception culturelle : Hollande et Barroso se sont expliqués

le
6
Exception culturelle : Hollande et Barroso se sont expliqués
Exception culturelle : Hollande et Barroso se sont expliqués

La remarque de José Manuel Barroso, qui a qualifié la France de «réactionnaire», a fait des vagues toute la journée de lundi. Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture, a bondi après les propos tenus par la président de la Commission européenne concernant l'exception culturelle de la France, qui consiste à exclure le secteur audiovisuel du mandat de négociations commerciales avec les Etats-Unis.

François Hollande a lui même réagi plus tôt dans la journée en disant «ne pas croire» que Barroso ait pu qualifier la France de «réactionnaire» en raison de sa défense de l'exception culturelle, puis a indiqué lundi soir s'être expliqué avec le président de la Commission européenne, en marge du G8 qui se tient à Lough Erne (Irlande du Nord) : «Je lui ai dit que ses déclarations avaient suscité, comment dire, un certain émoi, une certaine surprise», a confié le chef de l'Etat devant des journalistes. Il «s'en est expliqué», a précisé François Hollande sans pour autant donner de détails sur leur conversation.

Aurélie Filippetti est quant à elle montée au creneau et a qualifié les propos de José Manuel Barroso d'«absolument consternants. Ils sont inacceptables», a-t-elle expliqué lors d'une conférence de presse.

La Commission européenne «isolée dans sa logique ultralibérale»

«Notre position, elle n'est pas défensive, elle n'est pas conservatrice et encore moins réactionnaire, c'est une position résolument moderne», s'est défendue la ministre, avant de rappeler au président de la Commission que «ceux qui ont traité la France de réactionnaire devraient se souvenir qu'elle n'était pas seule dans ce combat» pour défendre le secteur audiovisuel contre le libre-échange. Aurélie Filippetti a vu dans ces propos «une attaque en règle contre tous ceux qui ont suivi la position française» et a estimé que c'était la Commission européenne qui était «isolée dans sa logique ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le mardi 18 juin 2013 à 10:36

    cavalair ,,,vous parlez de qui ?

  • python75 le mardi 18 juin 2013 à 09:06

    @D.GUI44 - mes enfants et adolescents ont bien aimé OCEAN et LA MARCHE DE L'EMPEREUR... Heureusement qu'il y avant des aides européennes et françaises!!

  • d.gui44 le mardi 18 juin 2013 à 08:17

    protégeons les navets engraissés avec nos impots.

  • cavalair le mardi 18 juin 2013 à 03:03

    Ils sont trop k.ons pour etre reactionnaire

  • T20 le lundi 17 juin 2013 à 20:16

    DES DIRIGEANTS SOCIALOS FRANCAIS TRAITES DE REACTIONNAIRES... JE ME MARRE !

  • mlaure13 le lundi 17 juin 2013 à 19:19

    Si exeption culturelle il y a en France et autres pays, pourquoi ne pas la protéger pour éviter une marchandisation sans contrôle?...Tout a un coût...il faut savoir ce que l'on veut. Et c'est en protégeant pré carré par pré carré, que l'on sauvera la culture dans le monde, contre cette mondialisation anarchique et destructrice des valeurs de l'humanité !...