Excellent cru 2010 pour BNY Mellon en France

le
0
(NEWSManagers.com) - Anne-Laure Frischlander, directeur général de BNY Mellon Asset Management pour la France, a indiqué à Newsmanagers que les souscriptions nettes dans notre pays ont atteint l'an dernier 415 millions de dollars, sur 750-800 millions de rentrées brutes, et que l'encours s'est situé à 1,9 milliard de dollars en fin d'année. De très fortes souscriptions ont à nouveau été enregistrées depuis le début de 2011.
La collecte s'est faite à 50 % sur un fonds de dette émergente en monnaie locale, le BNY Mellon Emerging Markets Debt Local Currency Fund (qui dépasse désormais les 4 milliards de dollars d'encours totaux) de la filiale Standish. Le fonds obligataire d'allocation d'actifs BNY Mellon Euroland Bond (Standish.également) a également drainé des entrées importantes. D'une manière générale, Anne-Laure Frischlander se félicite que les maisons étrangères, anglo-saxonnes et suisse, aient affiché une bonne collecte en 2010, preuve que la notion d'architecture ouverte ou dirigée commence à faire son chemin en France.
Pour 2011, BNY Mellon, présente directement en France depuis 2009, continuera de mettre en avant la qualité de ses gérants et l'adéquation de ses produits à une gestion sous contrainte de passif ou aux normes sévères de la directive Solvabilité II. En plus des fonds qui ont bien fonctionné en 2010, Anne-Laure Frischlander compte mettre l'accent sur le nouveau fonds BNY Mellon Latin America Infrastructure, un compartiment de la sicav BNY Mellon Global Funds, géré par l'équipe de BNY Mellon ARX Investimentos basé à Rio de Janeiro (lire notre article du 11 janvier). Elle prévoit aussi de proposer des produits de performance réelle et absolue ainsi que certains des newcits de performance absolue et de droit luxembourgeois lancés par la filiale Insight, notamment l'Absolute Insight UK Market Neutral à faible volatilité (1,25 %) avec un béta inférieur à 0,5 %, dont l'encours atteint 500 millions de livres. L'Absolute Insight Currency Fund (300 millions de livres) mise sur le carry trade, la couverture et les options. La volatilité est inférieure à 5 % et le ratio d'information supérieur à 2. L'encours se situe à 300 millions de livres.
Prochainement, BNY Mellon Asset Management devrait commercialiser en France le fonds irlandais de Standish BNY Mellon Global Evolution Strategy Bond, un produit d'allocation très dynamique entre toutes les classes obligataires avec une possibilité de sensiblité négative. Les parts en euros seront bientôt disponibles. Il s'agit en fait de la même gestion que pour l'Euroland bond. Ce produit sera assorti d'une commission de gestion de 1,4 % pour la part retail et 0,75 % pour la part institutionnelle. La stratégie correspondante, global core plus, pèse dans son ensemble, mandats compris, 877,8 millions de dollars à fin décembre (chiffre provisoire).
Anne-Laure Frischlander précise également que son équipe s'étoffe. Ainsi, depuis le 1er janvier, Matthieu Bath, qui desservait le marché français depuis Londres, a pris un poste de chargé de clientèle (customer relationship managers) à Paris, mais il est remplacé dans la capitale anglaise par Charles Bilger. D'autre part, le projet de recrutement d'un commercial senior pour servir la clientèle institutionnelle à Paris a été validé par les instances londonienne. A présent, le bureau parisien comprend sept personnes, dont Anne-Laure Frischlander.
La clientèle institutionnelle (y compris les " corporates" ) représente pour l'instant quelque 85 % des encours, mais BNY Mellon AM a l'intention de se développer sur le créneau des banques privées, des petites sociétés de gestion, du patrimonial, des plates-formes, des family offices et des CGPI.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant