Examen des budgets : le casse-tête de la Commission européenne

le
2
Le président du Conseil italien utilise la rhétorique anti-bruxelloise dans l'espoir de mobiliser l'électorat en faveur du oui à son référendum sur l'approbation de sa réforme du Sénat, début décembre. Jean-Claude Juncker a répliqué, lundi.
Le président du Conseil italien utilise la rhétorique anti-bruxelloise dans l'espoir de mobiliser l'électorat en faveur du oui à son référendum sur l'approbation de sa réforme du Sénat, début décembre. Jean-Claude Juncker a répliqué, lundi.

« L'Italie n'arrête pas d'attaquer la Commission, à tort. [...] Il faut arrêter de dire que cette Commission continue d'appliquer les mesures d'austérité du passé. Si quelqu'un veut l'affirmer, il peut, mais je m'en fous. »

Le ton est incontestablement monté d'un cran ces derniers jours entre Jean-Claude Juncker et le président du Conseil italien, Matteo Renzi. Le président luxembourgeois de la Commission européenne ne supporte plus d'être la cible du gouvernement italien. Et l'a fait savoir lundi 7 novembre sur ce ton fort peu diplomatique.

Sept budgets à la loupe

À quelques jours de la publication de l'avis du gendarme budgétaire de la zone euro sur les projets de budget 2017 des États membres, prévue le 16 novembre, la tension entre Bruxelles et Rome est telle qu'elle ne se cache plus sous le tapis.

Cette année, le contrôle de la conformité des budgets nationaux s'annonce particulièrement délicat. Les projets de budgets de sept États ? l'Italie donc, l'Espagne, le Portugal, la Belgique, la Finlande, Chypre et la Lituanie ? ont fait l'objet d'un échange de lettres avec Bruxelles en octobre pour s'assurer que les efforts requis seront tenus.

Coincée entre le marteau et l'enclume

Chargée par les États membres d'assurer le respect des règles budgétaires européennes, la Commission européenne se retrouve prise en étau entre les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rillouto il y a un mois

    tout est la,qui decide de nos budgets ??? Vive l'europe ! vive sarko,vive junker,vive draghi,vive tous les gui/gnols qui se pretendent a diriger un pays,et qu'ils disent,je vais faire ci,je vais faire ça .. "NON NON ,papa europe t'a dis non" ,"ah bon ? mais j'ai presenté un programme pour mon pays,mais faut que j'ex/plose le deficit !! ", "NON NON ,papa europe t'as dis non,allez file" , "BON ok je vais allez leur mentir alors ,au revoir ,merci !" ...

  • umrk il y a un mois

    Les ALLEMANDS veulent fusiller des otages !