Examen approfondi du rachat de Direct 8 et Direct Star

le
0

PARIS (Reuters) - L'Autorité de la concurrence a annoncé mardi une enquête approfondie sur le projet de rachat à Bolloré des chaînes Direct 8 et Direct Star par Vivendi, retardant l'entrée de sa filiale Canal+ dans la télévision gratuite en France.

Le groupe de télévision payante avait créé la surprise en septembre en prenant le contrôle de Direct 8 et de Direct Star, bouleversant le paysage audiovisuel français.

L'accord signé en décembre prévoit le rachat en deux temps de ces chaînes ainsi que de leur régie publicitaire, tout en donnant à Canal+ une option lui permettant de réaliser l'acquisition en une seule fois contre une rémunération en titres Vivendi à hauteur de 22,4 millions d'actions.

"Les engagements proposés par Canal Plus ne suffisent pas à lever les risques d'atteinte à la concurrence identifiés à ce stade de la procédure", précise l'Autorité de la concurrence dans un communiqué.

"La position concurrentielle de Groupe Canal Plus, notamment sur les marchés amont de l'acquisition de droits relatifs à une diffusion sur télévision payante, pourrait lui permettre de restreindre la concurrence en exploitant, par un effet de levier, la forte position qu'elle occupe sur ces marchés au bénéfice de ses nouvelles activités en matière de télévision gratuite", ajoute-t-elle.

Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant