Ex-otage au Yémen : Isabelle Prime remercie le Quai d'Orsay

le , mis à jour à 20:29
3
Ex-otage au Yémen : Isabelle Prime remercie le Quai d'Orsay
Ex-otage au Yémen : Isabelle Prime remercie le Quai d'Orsay

La dernière otage française, Isabelle Prime, retenue au Yémen depuis le 24 février et libérée jeudi 6 août en fin de journée, a été accueillie à son retour en France par François Hollande, ce vendredi peu après 19 heures sur la base de Villacoublay (Yvelines). 

Portant une casquette et de grandes lunettes de soleil, la jeune femme de 30 ans, souriante, a souligné que «la France est toujours là quand il y a d'énormes problèmes comme celui-ci.»

La dernière libération d'un otage français remontait à celle de Serge Lazarevic en décembre 2014, alors que le quinquagénaire franco-serbe était détenu depuis trois ans par le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dans le nord du Mali. Il était alors présenté comme le dernier otage français avant l'enlèvement du mois de février.

> Revivez le retour en France de la dernière otage française

20 heures. Isabelle Prime dit se trouver dans un «état de fatigue très grande». Malgré son grand sourire, l'ex-otage a les traits tirés. Sa famille a demandé aux médias de respecter leur vie privée.

19h43. Isabelle Prime a finalement décidé de s'exprimer avec son père. «Je souhaiterais remercier les services français et le Quai d'Orsay. Ce n'était pas mon premier pays mais les expatriés savent que la France est là en cas de gros problèmes» explique l'ex-otage souriante. « Je comptais suivre les conseils de l'ambassade de France. J'étais sur le point de quitter le Yémen, cela s'est joué à deux semaines près», a précisé la jeune femme. Son père remercie également l'administration française notamment la cellule de crise du ministère des Affaires étrangères.

19h38. François Hollande prend la parole avec Isabelle Prime à ses côtés. « Je suis heureux d'accueillir Isabelle Prime chez elle en France. Elle a fait preuve d'un grand courage», assure le chef de l'Etat. «Elle était au Yémen pour une action qui honorait la France. Elle était ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 le samedi 8 aout 2015 à 09:10

    Et combien on a payé pour une nana qui ne voulait pas écouter les consignes de rentrer d'urgence et que certainement son accompagnatrice a vendu Côme çà se produit fréquemment?

  • M940878 le vendredi 7 aout 2015 à 22:25

    combien la prime ? pour que le Culbuto casqué se fasse une pub ?

  • M940878 le vendredi 7 aout 2015 à 22:23

    quelques millions de dollars payés pour la gloire de ce pseudo président