Éviter la mort subite avant quarante ans

le
0
La moitié des cas sont liés à des maladies cardiaques héréditaires. » Les signes annonciateurs d'un infarctus

Marc-Vivien Foé en 2003 ou Piermario Morosini en 2012. Nous avons tous en tête ces images chocs de jeunes footballeurs qui s'effondrent, foudroyés, en pleine action. Ces décès spectaculaires sont pourtant l'arbre qui cache la forêt. En effet, la majorité des morts subites avant 40 ans surviennent à la maison ou dans la rue, selon une enquête menée par le Dr Andrew Krahn de l'université de Colombie-Britannique (Canada).

En France, la mort subite fait chaque année 40.000 victimes. «Mais seulement mille d'entre elles sont frappées lors d'une activité spor­tive», souligne le Pr Xavier Jouven, cardiologue et directeur du Centre d'expertise sur la mort subite de l'adulte (CEMS). Nombre de morts pourraient être évitées. En France, seulement 4 % des personnes survivent, alors qu'à Seattle, aux États-Unis, ce taux atteint 20 %. En cas de malaise, un se...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant