Evian TGFC : Pascal Dupraz en remet une couche

le
0

Dans un entretien exclusif accordé à l’Access365 sur Sport365TV lundi, Pascal Dupraz, le coach toulousain, a de nouveau égratigné la direction de l’Evian TGFC, son ancien club. Morceaux choisis.

Pascal Dupraz a de la suite dans les idées. Après les réponses de l’Evian TGFC et celle de Luis Fernandez, l’entraîneur de Toulouse a de nouveau égratigné la direction de son ancien club. « Je suis né libre et je dis ce que je pense, à ma manière. Hervé (Renard) s’en est expliqué, on a eu un formidable échange ensemble, a déclaré ce lundi le coach du Téfécé dans un entretien exclusif accordé à l’Access365 sur Sport365TV. Ce n’est pas moi qui ai allumé la mèche à l’époque, mais à partir du moment où on l’allume, je réponds. Quand je sais que le président Bakhtiar calomnie à mon sujet ou que Luis Fernandez se laisser aller à quelques remarques désobligeantes, je réponds. Certains diront que je devrais me taire, mais il me semble que beaucoup se sont battus dans ce pays pour la liberté. La liberté d’expression, quoi qu’on en dise, elle fait partie de ce pays. Le président Bakhtiar est d’origine iranienne, il avait plutôt l’habitude d’être parmi les dictateurs, en tout cas sa famille. Mais on doit agir autrement en France à mon avis. » Alors que les Violets sont en train de réaliser l’exploit de se sauver, Pascal Dupraz a une nouvelle fois taclé Luis Fernandez, qui occupe un rôle de conseiller auprès du président de l’ETG. « Encore aujourd’hui, il a sorti des inepties au travers de la presse, parce que les entraîneurs avec qui j’aurais eus des problèmes, ils ont tous été virés à l’initiative de Bakhtiar. Vous pouvez demander à Patrick Trottignon, qui était le président à l’époque. A partir du mois d’octobre, dès qu’on perdait un match ou deux, Bakhtiar n’avait de cesse de demander la tête de l’entraîneur en place. On a essayé à chaque fois de le raisonner. Malheureusement, du haut de son actionnariat, il arrivait toujours à ses fins. Ensuite, il se rabiboche avec les personnes qu’il a maltraitées, parce qu’il n’a pas de courage. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant