Evian-Reims, le poids des mots

le
0
Evian-Reims, le poids des mots
Evian-Reims, le poids des mots

Nul ne sait si c'est le but marqué par Floyd Ayité à la dernière minute qui a déclenché les hostilités. Toujours est-il que la température a monté d'un cran en salle de presse à l'issue du match nul entre Evian TG et Reims (1-1) samedi soir. Dans le rôle du déclencheur d'incendie : Pascal Dupraz. Toujours prompt à dégainer quand on s'en prend à son équipe, le coach haut-savoyard a vivement réagi aux propos d'Hubert Fournier dans la semaine qui avait qualifié le jeu évianais de stéréotypé à base de jeu long. « C'est déjà bien de se procurer autant d'occasions pour une équipe de bourricots comme la nôtre, s'est emporté Pascal Dupraz. Je n'ai pas vu tant de différence que ça entre le Barça rémois et mon équipe. J'invite tous mes collègues entraîneurs à avoir un peu plus de respect. Les gens qui donnent des leçons, à force, ça devient pénible ! » Sarcastique, Dupraz, qui vient de prolonger son contrat en Haute-Savoie, a rappelé à l'ordre son homologue champenois. « Si Mourinho me donne des conseils, franchement, je les prends, mais si d'autres se permettent sans cesse de juger le jeu des autres équipes, j'ai beaucoup plus de mal. »

Fournier accuse le site internet d'Evian d'interprétation

Mis au courant de la réaction épidermique de son homologue, Hubert Fournier s'est mué en pompier de service, histoire de calmer les ardeurs et éteindre la polémique naissante. « Je n'ai jamais dit qu'il avait une équipe de bourrins, a-t-il rapidement rétorqué. Mes propos ont été repris par le site Internet d'Evian TG. Ils sont un peu loin pour interpréter, non ? Ce serait un manque de respect pour le travail accompli ici depuis plusieurs années. » Selon L'Equipe, les deux hommes se sont ensuite expliqués et le différend a été aplani. Tout est bien qui finit bien?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant