Everton maitrise Lille

le
0
Everton maitrise Lille
Everton maitrise Lille

?Après un match aller équilibré, les Toffees ont fait jouer leur supériorité face à des Lillois trop limités pour s'imposer 3-0. Disciplinés, appliqués et solidaires, les joueurs de Martinez ont donné une leçon de football.

Everton - Lille
(3-0)

L. Osman (27'), P. Jagielka (41'), S. Naismith (61') pour Everton


?Après avoir tenté le 4-4-2 sans succès contre Saint-Etienne, René Girard décide de revenir au 4-3-3 estampillé LOSC avec ce fameux trio de récupérateurs Mavuba-Balmont-Gueye. Mais contrairement à l'aller, Corchia est latéral droit, avec Mendes devant lui. Buteur ce week-end, Frey occupe lui l'aile gauche, et Origi la pointe pour sa première visite dans sa future ville. Le plan semble simple : être solide derrière et profiter en contre de la lenteur de la largement trentenaire défense d'Everton. Roberto Martinez, qui avait parlé de modèle lillois avant l'aller, est plutôt un homme de possession. Quelqu'un pour qui le ballon se chérit et les actions se construisent. Pour se faire, l'Espagnol aligne son équipe-type, ou presque, avec Lukaku plutôt qu'Eto'o.
?Les centres en valeur refuge
?Un changement qui se voit très vite. Il ne faut attendre que 38 secondes pour voir le Belge obliger Enyeama à une parade décisive. Les Lillois ont du mal à rentrer dans la rencontre, laissant trop d'espaces aux Toffees et gâchant le peu de ballons en leur possession. Pire, ils se mettent eux-mêmes en danger, à l'image de Marko Basa tentant une talonnade. Le pressing n'est pas assez important pour vraiment déranger les Anglais, qui maitrisent bien les triangles. Baines joue très haut, forçant Mendes à se consommer, et Lukaku joue bien le point d'appui. Heureusement, Kjaer est un phare, et Balmont se bat et sort balle au pied pour offrir un peu d'air aux siens. Au bout de vingt minutes, le volet offensif du plan de Girard se met en place : Mendes accélère une première fois, obtenant un corner, puis une deuxième, avec une frappe obligeant Howard à la parade.

?Sauf que le football est une affaire de réalisme. Trois minutes plus tard, Lukaku gagne son duel, McCarthy décale Hibbert, centre, reprise de Leon Osman dans la lucarne opposée. Mavuba a beau demandé un hors-jeu, il ne récolte qu'un carton jaune....










Everton - Lille
(3-0)

L. Osman (27'), P. Jagielka (41'), S. Naismith (61') pour Everton


?Après avoir tenté le 4-4-2 sans succès contre Saint-Etienne, René Girard décide de revenir au 4-3-3 estampillé LOSC avec ce fameux trio de récupérateurs Mavuba-Balmont-Gueye. Mais contrairement à l'aller, Corchia est latéral droit, avec Mendes devant lui. Buteur ce week-end, Frey occupe lui l'aile gauche, et Origi la pointe pour sa première visite dans sa future ville. Le plan semble simple : être solide derrière et profiter en contre de la lenteur de la largement trentenaire défense d'Everton. Roberto Martinez, qui avait parlé de modèle lillois avant l'aller, est plutôt un homme de possession. Quelqu'un pour qui le ballon se chérit et les actions se construisent. Pour se faire, l'Espagnol aligne son équipe-type, ou presque, avec Lukaku plutôt qu'Eto'o.
?Les centres en valeur refuge
?Un changement qui se voit très vite. Il ne faut attendre que 38 secondes pour voir le Belge obliger Enyeama à une parade décisive. Les Lillois ont du mal à rentrer dans la rencontre, laissant trop d'espaces aux Toffees et gâchant le peu de ballons en leur possession. Pire, ils se mettent eux-mêmes en danger, à l'image de Marko Basa tentant une talonnade. Le pressing n'est pas assez important pour vraiment déranger les Anglais, qui maitrisent bien les triangles. Baines joue très haut, forçant Mendes à se consommer, et Lukaku joue bien le point d'appui. Heureusement, Kjaer est un phare, et Balmont se bat et sort balle au pied pour offrir un peu d'air aux siens. Au bout de vingt minutes, le volet offensif du plan de Girard se met en place : Mendes accélère une première fois, obtenant un corner, puis une deuxième, avec une frappe obligeant Howard à la parade.

?Sauf que le football est une affaire de réalisme. Trois minutes plus tard, Lukaku gagne son duel, McCarthy décale Hibbert, centre, reprise de Leon Osman dans la lucarne opposée. Mavuba a beau demandé un hors-jeu, il ne récolte qu'un carton jaune....









...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant