Everton et Tottenham débutent 2016 dos à dos

le
0

Inspiré en première période mais gagné par la fatigué en seconde, Tottenham n'est pas parvenu à concrétiser sa domination face à Everton (1-1), ce dimanche. Les Spurs ont montré de belles vertus tandis que les Toffees se sont battus avec leurs armes. Avec ce nul, l'escouade Pochettino reste au contact du podium, à seulement trois longueurs de Manchester City.

Everton 1-1 Tottenham

Buts : Lennon (22e) pour les Toffees // Dele Alli (45+2e) pour les Spurs

Cinq saisons consécutives que Tottenham connaissait cela. Depuis 2010, l'équipe londonienne était toujours parvenue à remporter son premier match de la nouvelle année. Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Pour débuter 2016, les Spurs n'ont pas réussi à étirer celle belle série après leur match nul contre Everton (1-1), ce dimanche, à Goodison Park. Un résultat logique au regard d'une rencontre d'abord dominée par les hommes de Mauricio Pochettino, avant de devenir plus équilibrée en seconde. Tottenham avait l'inspiration et les idées lors du premier acte, pas les jambes au cours du second. Les Toffees, eux, ont montré du cœur tout le long, à défaut d'offrir des combinaisons léchées à leur public.

Lennon en colle une à son ex, Alli lui répond


Période des fêtes oblige, chaque manager s'adapte aux circonstances et dessine son onze titulaire en fonction des forces en présence. Devant, Roberto Martinez choisit de faire souffler l'ambianceur de foules Deulofeu au profit de Lennon tandis que Cleverley est aligné au milieu de terrain en l'absence de McCarthy. Derrière, le Captain Jagielka, encore trop juste pour débuter, laisse une nouvelle fois sa place à Funes Mori en défense centrale et Baines retrouve son couloir gauche après avoir été laissé au repos face à Stoke City. Quant aux Spurs, Mauricio Pochettino doit composer avec la blessure de Dembélé et titularise Davies dans son habituel 4-2-3-1. Davies, lui, est reconduit au poste de latéral gauche en lieu et place de Rose. Surfant sur sa belle dynamique actuelle, Tottenham débarque à Goodison Park le couteau entre les dents. Les compères de Lloris ont la dalle et le font savoir d'entrée. Walker distille un premier frisson dans la défense des locaux sur un centre à ras de terre, mais Coleman intervient in extremis devant Alli. Un premier coup de semonce avant un avertissement bien plus limpide quelque minutes plus tard.

Esseulé à l'entrée de la surface et excentré à droite, Kane a toute latitude pour croiser une frappe qui finit sa course sur le poteau de Howard (9e). La domination…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant