Everton donne la leçon à Manchester United

le
0
Everton donne la leçon à Manchester United
Everton donne la leçon à Manchester United

Freiné par Chelsea la semaine dernière, Manchester United a essuyé un deuxième revers d'affilée contre Everton (3-0), ce dimanche après-midi. À Goodison Park, les hommes de Louis van Gaal ont été confrontés à des Toffees efficaces qui ont finalement peu tremblé.


Everton - Man. Utd
(3-0)

J. McCarthy (4'), J. Stones (34'), K. Mirallas (73') pour Everton


Gentleman respecté en Angleterre, Roberto Martinez n'avait pas tari d'éloges en conférence de presse avant d'affronter Manchester United : "Je pense que nous allons jouer le meilleur Manchester United de cette saison". En revanche, l'homme aux souliers marron s'était bien gardé de dire que son Everton arrivait, lui aussi, en bombant le torse à Goodison Park avec quatre matches sans défaite en championnat (dont 3 victoires, soit sa meilleure série de la saison). Cet après-midi, des Toffees réalistes et disciplinés ont donné une vive claque à des Red Devils débarqués en conquérants, mais finalement repartis avec une seconde défaite d'affilée en Premier League. Barkley, Lennon et Mirallas ont brillé. La défense mancunienne, elle, a été risible, comme Falcao à nouveau. À quatre journées de la fin, United espérait s'offrir une fin de saison excitante en bataillant pour la seconde place. C'est désormais une une place dans le Big Four que les coéquipiers de Rooney vont devoir s'efforcer de préserver.
McCarthy le précoce, MU en dominateur stérile
Pour ce qui constitue l'un des derniers rendez-vous importants de la saison avant Arsenal (37e journée), Louis van Gaal doit, une nouvelle fois, composer avec les absences de Carrick, Jones et Rojo. Mais Blind effectue son retour et permet ainsi au Captain de retrouver sa place à la pointe de l'attaque mancunienne. De son côté, les Toffees peuvent s'appuyer sur Osman et McCarthy, remis de leur blessure respective. Et c'est le second qui va d'entrée refroidir les ardeurs des Red Devils. Après une contre-attaque éclair, l'international irlandais est servi par Coleman et bénéficie d'un contre favorable avant de tromper De Gea. Le tableau d'affichage n'affiche alors que cinq minutes. Sonné mais pas abattu, United va s'évertuer alors à s'appuyer sur ce qui a fait sa force lors des précédents matches : la possession du ballon et un pressing volontairement haut. C'est…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant