Everest : les sherpas font la grève

le
0
Un groupe de sherpas népalais dans l'Everest, ici en 2010.
Un groupe de sherpas népalais dans l'Everest, ici en 2010.

Plusieurs guides népalais (pas tous) ont décidé de quitter le camp de base de l'Everest, mardi 22 avril, et de mettre fin à leur saison en hommage à leurs collègues qui ont péri vendredi dans une avalanche. Cette décision intervient alors que le gouvernement étudie leurs revendications, en particulier un meilleur soutien financier pour les familles des victimes et une meilleure couverture par les assurances. Dimanche, des sherpas ont compilé une liste de 13 recommandations, menaçant de mettre fin à la saison s'ils n'obtenaient pas gain de cause.

Ils ont demandé l'aide des expéditions commerciales dans cette démarche. "L'appui a été là pour eux, confirme le guide québécois Gabriel Filippi. Maintenant que certains d'entre eux ont des agences, ils peuvent voir ce que le gouvernement leur vole et que ce ne sont pas les opérateurs ou clients qui manquent à leurs responsabilités." Ce n'est pas la fin des expéditions à l'Everest. Beaucoup de sherpas ont monté des agences. Cet accident a mis en lumière les risques de leur métier pour aider les alpinistes étrangers à atteindre le sommet de 8 848 mètres.

Problème de castes

Les sherpas réclamaient un versement de 10 000 dollars (7 200 euros) aux familles des guides tués et de ceux blessés qui ne pourront plus travailler ainsi que la prise en charge des soins des blessés. Mardi, le gouvernement s'est engagé à augmenter le montant des primes d'assurance-vie, qui passent de 10 000 à 15...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant