Evasion fiscale : manifestation d'Attac avant son procès contre Apple

le
0
Evasion fiscale : manifestation d'Attac avant son procès contre Apple
Evasion fiscale : manifestation d'Attac avant son procès contre Apple

Des militants d'Attac sont rassemblés ce lundi à Paris avant l'audience du Tribunal de grande instance sur le référé d'Apple pour interdire les manifestations de l'ONG dans ses magasins. La multinationale américaine proteste contre ces intrusions dans lesquelles Attac dénonce « l'évasion fiscale massive pratiquée par la marque à la pomme ».Des écologistes et des membres de la France insoumise se sont notamment joints aux militants altermondialistes. Le député FI Eric Coquerel et l'eurodéputé EELV Yannick Jadot sont présents. .@ericcoquerel « Nous avons besoin de contrôleurs fiscaux ! Il faut en recruter, pas affaiblir l'Etat ! » #AppleContreAttac pic.twitter.com/QyPcE7yE1p— Eric Coquerel (@ericcoquerel) February 12, 2018 Les scandales d'évasion et d'optimisation fiscale se succèdent, il faut soutenir les lanceurs d'alerte, ce n'est pas eux qui devraient être devant les tribunaux mais ceux qui se soustraient à l'impôt #AppleContreAttac pic.twitter.com/9CAdq55e8Z— Yannick Jadot (@yjadot) February 12, 2018Certains militants sont venus déguisés en personnage de la saga Star Wars. l'Empire Apple est dans la place ! #AppleContreAttac pic.twitter.com/BLjpzdl59j— charlotte (@charlotte_riv) February 12, 2018Attac dénonce l'évasion fiscale massive pratiquée par Apple et exige le versement définitif de l'amende de 13 milliards d'euros infligée par la Commission européenne et demande à Apple de payer sa juste part d'impôts », explique l'association. En août 2016, Apple s'était vu infliger cette amende en raison de ses pratiques fiscales. La Commission européenne lui demande de rembourser plus de 13 milliards d'euros à l'Irlande en raison du traitement de faveurs dont il a bénéficié dans ce pays.Attac avait notamment occupé le magasin d'Opéra à Paris. Selon Apple, ces actions font courir des « risques à Apple, à ses employés et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant