Evasion fiscale : de nouveaux noms issus des fichiers HSBC dévoilés

le
13
Evasion fiscale : de nouveaux noms issus des fichiers HSBC dévoilés
Evasion fiscale : de nouveaux noms issus des fichiers HSBC dévoilés

Une soixantaine de personnalités françaises figureraient sur les listings de la banque suisse HSBC. En juin dernier, les noms de moins d'une centaine de personnes accusées de fraude fiscale, avaient été révélés. Quatre-vingt six noms pour être exact, sur une liste qui en comportait initialement 3000. L'affaire semblait close, au grand soulagement des nombreux détenteurs de comptes illégaux passés entre les mailles du filet. A défaut d'être fructueuse, la chasse aux tricheurs permettait peut-être, au moins, de réduire l'ampleur de l'évasion fiscale. Mais il existerait une deuxième liste HSBC, comme le révèle le Monde ce lundi. De nouveau, des «tricheurs» qui se croyaient définitivement à l'abri de poursuites, pourraient être inquiétés.

L'affaire avait éclaté fin 2008, après la saisie, chez un ancien salarié de HSBC, Hervé Falciani, de fichiers cryptés contenant des informations sur des comptes détenus par des milliers de clients français de la banque en Suisse. A partir de ces fichiers, la Direction nationale des enquêtes fiscales (DNEF), avec l'aide de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), avait établi une liste de 2846 noms de fraudeurs présumés. En parallèle, un deuxième listing a été reconstitué par la gendarmerie, comportant, cette fois 2 956 noms, dont une soixantaine de personnalités. Beaucoup de noms figurent sur les deux listes, puisqu'elles ont été établies à partir des mêmes fichiers. Mais sur le listing de la gendarmerie, de nouveaux patronymes apparaissent en plus de ceux déjà révélés en juin dernier. 

Les Français qui résident en Suisse sont dans leur droit

D'après le Monde, qui a eu accès aux deux listings, les détenteurs français de comptes HSBC en Suisse sont commerçants, chirurgiens, avocats, comédiens, chanteurs, antiquaires, sportifs...  Mais tous ne seraient pas fraudeurs pour autant. Le listing permet de distinguer trois catégories de clients ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lemeri38 le samedi 8 fév 2014 à 09:06

    jalousie quand tu nous tiens ... vous voulez les noms pour les pendre car vous n'avez pas les moyens de faire comme eux ... ou tout simplement pas les c..... ?

  • muck12 le jeudi 6 fév 2014 à 13:46

    du vent il n ont rien du tout

  • tixi68 le mercredi 5 fév 2014 à 11:17

    pour etre complet il nous faut les noms seulement les noms

  • fquiroga le mardi 4 fév 2014 à 17:29

    Mais comment se fait-il qu'aucun ouvrier, aucun employé ou cadre moyen ne figure dans la liste??? Bizarre, vous avez dit bizarre? comme c'est bizarre......

  • M2180541 le lundi 27 jan 2014 à 19:21

    Toujours du BLABLABLA.... et les noms, quant vous voulez?????Nous risquons d'être très surpris .....

  • kffde le lundi 27 jan 2014 à 18:46

    Des noms....!

  • M3550018 le lundi 27 jan 2014 à 18:35

    ........la liste, la liste, la liste...........

  • M19160 le lundi 27 jan 2014 à 18:07

    Et les 3000 noms qui ont disparu, bizarrement... On doit pouvoir s'autoriser à s'interroger sur la probabilité éventuelle que quelques centaines d'entre eux soient des noms de politiciens de tous bords, non? Y compris quelques ministres, voir plus...

  • M19160 le lundi 27 jan 2014 à 18:02

    rcresus, le parisien est un torche pétard socialiste utilisant à peu près les mêmes méthodes que la pravda (le monde)

  • zzxcvb41 le lundi 27 jan 2014 à 18:01

    Le Monde est un journal corrompu.Tout cela n'a donc aucune valeur.Et biensur, pas de politique dans les listings.Le Monde nous prend vraiment pour des bourriches