Evacuations massives aux Philippines avant l'arrivée d'un typhon

le
0

MANILLE, 5 décembre (Reuters) - Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont fui vendredi les villages côtiers et les zones sujettes aux glissements de terrain dans le centre des Philippines à l'approche du typhon Hagupit qui menace les côtes orientales de l'archipel. Un an après le passage dévastateurs de Haiyan, les ports ont été fermés dans tout le pays laissant 2.000 voyageurs coincés à Manille, la capitale, ainsi que dans la région de Bicol dans le centre du pays et sur l'île de Mindanao dans le Sud. Philippine Airlines PAL.PS et Cebu Pacific CEB.PS ont annulé une partie de leurs vols vers le centre et le sud des Philippines. Les zones qui ne se sont pas encore remises du "super typhon" Haiyan de novembre 2013 pourraient être à nouveau dans la ligne de mire, estiment les services météorologiques. Les Philippins espèrent que les évacuations de précaution permettront de ne pas revivre ce qui s'est passé l'an dernier. Yolanda, l'autre nom de Haiyan, a fait plus de 7.000 morts ou disparus sur son passage. Plus de quatre millions de personnes se sont retrouvées sans abri ou avec des logements endommagées. Un an après, plusieurs milliers de personnes vivent encore sous des tentes ou dans des abris de fortune. Hagupit avançait lentement dans le Pacifique vendredi, l'oeil du cyclone se trouvant à environ 430 au sud-est des Philippines, avec des vents de 215 km/h pouvant atteindre des points à 250 km/h, selon les indictions données par les services météorologiques des Philippines. Il devrait frapper les provinces de Samar Oriental et Samar du Nord, situées dans le centre de l'archipel samedi après-midi, apportant des pluies torrentielles. Quelque dix millions de personnes sont concernées par les risques d'inondations dans les régions de Bicol et des Visayas orientales. A Tacloban, dans la province de Leyte, où le typhon Haiyan a fait le plus de morts l'an dernier, un peu moins de 20.000 personnes de villages de la côte se sont réfugiés dans 26 centres d'évacuation, un responsable précisant que 95% des habitants des zones côtières avaient été évacués. Au total, plus de 30 millions de personnes pourraient ressentir le passage du typhon, selon le centre AccuWeather. (Rosemarie Francisco, avec Jazmin Bonifacio à Samar et Neil Jerome Morales à Manille; Danielle Rouquié pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant