Evacuations à Cuba et Haïti à l'approche de l'ouragan Matthew

le
0
    KINGSTON/PORT-AU-PRINCE, 2 octobre (Reuters) - Les 
Etats-Unis se préparaient dimanche à évacuer par voie aérienne 
des centaines de personnes de leur base navale de Guantanamo 
Bay, à Cuba, alors que l'ouragan Matthew approchait de l'île et 
de ses voisines de la Jamaïque et Haïti. 
    Les météorologues estiment que Matthew, qui génère des vents 
soufflant jusqu'à 240 km/h, est l'ouragan le plus puissant à 
s'être formé dans l'Atlantique depuis Felix, en 2007. 
    Il pourrait être rétrogradé en puissante tempête tropicale 
lorsqu'il atteindra, sans doute dimanche, la côte Sud de la 
Jamaïque, où se trouve la capitale Kingston. 
    Il devrait frapper au même moment Haïti, où l'on attend 
jusqu'à 100 cm de pluie, avec de gros risques d'inondations et 
de glissements de terrain, a indiqué le National Hurricane 
Center américain. 
    Le porte-parole du ministère haïtien de l'Intérieur, Albert 
Moulion, a indiqué que l'évacuation volontaire des habitants des 
petits îlots de la côte Sud d'Haïti avait débuté. 
    A Kingston, les habitants ont constitué des stocks d'eau et 
de nourriture en prévision de l'arrivée de la tempête dont le 
Premier ministre jamaïcain Andrew Holness a prévenu qu'il allait 
"certainement interrompre les activités économiques".  
    L'ouragan Matthew devrait atteindre l'est de Cuba mardi et 
s'il ne dévie pas de sa trajectoire, frapper la ville coloniale 
de Santiago de Cuba et la province voisine de Guantanamo. 
    L'US Navy a annoncé que 700 femmes et enfants des soldats 
stationnés dans la base de Guantanamo, où les Etats-Unis gèrent 
aussi la fameuse prison dans laquelle sont encore détenus des 
islamistes liés à Al Qaïda, allaient être évacués vers la 
Floride. 
    "Le reste du personnel militaire et civil restera sur place 
pour aider aux secours après le passage de la tempête", a dit la 
marine américaine dans un communiqué. 
    Matthew était encore situé samedi soir à 580 km au sud-ouest 
de Port-au-Prince et il avait été rétrogradé dans la journée au 
rang de tempête tropicale de catégorie 4, la deuxième la plus 
élevée sur l'échelle de Saffir-Simpson. 
     
 
 (Rebekah Kebede et Makini Brice; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant