Évacuation en cours à Notre-Dame-des-Landes

le
1
Plus de 500 gendarmes ont commencé tôt vendredi matin à évacuer trois sites de la zone d'implantation du futur aéroport, occupé en force depuis la grande manifestation du 17 novembre.

Après une semaine d'occupation, les opposants au futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont été délogés. Plus de 500 gendarmes ont commencé tôt vendredi matin à évacuer trois sites du complexe, occupé illégalement, souligne la préfecture. Invité sur LCI, le ministre du Travail, Michel Sapin, a défendu cette vaste opération de maintien de l'ordre «normale». «Toutes les lois doivent être appliquées notamment celles qui permettent d'avoir des recours juridiques, d'utiliser absolument tous les droits d'un citoyen à défendre sa pensée et sa propriété, puis une fois que tous ces recours sont terminés, la loi doit être respectée», a-t-il insisté.

L'opération en cours vise à dégager les squatteurs des sites du Rosier, de la Lande de Rohanne et de la Châtaigneraie. La Rosier est u...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wecando2 le vendredi 23 nov 2012 à 09:34

    On appréciera la capacité d'ouverture et de dialogue de ce gouvernement ! Un vrai scandale !