Eva Joly promet un «printemps démocratique»

le
0
La candidate d'Europe-Ecologie Les Verts à la présidentielle 2012 hypothèque toute participation dans un gouvernement dirigé par le PS à la question d'une sortie du nucléaire actée.

Afficher l'unité malgré tout. Aux Journées d'été d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) à Clermont-Ferrand pour le discours de clôture de sa candidate à la présidentielle , l'équipe de campagne d'Eva Joly a pris samedi après-midi grand soin des anciens partisans de Nicolas Hulot, dont certains sont toujours au bord de la dépression ! Directeur adjoint de campagne de Joly, Stéphane Sitbon a ainsi dû se fendre de plusieurs coups de fil pour finalement convaincre l'eurodéputé Jean-Paul Besset d'accepter de venir s'assoir au premier rang devant la scène. Soit un effort considérable pour cet ancien lieutenant d'Hulot, qui a toutefois décliné la proposition d'arriver dans le cortège d'Eva Joly depuis son hôtel jusqu'au meeting. «On va écouter son discours parce que nous sommes loyaux, mais pour le cortège, ça va comme ça ! Nous ne sommes pas non plus son fan club !», ronchonnait-il à son arrivée.

Ancien porte-parole de Hulot, Pascal Durand, lui, a accepté de se jo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant