Eva Joly peine à faire démarrer sa campagne

le
1
La candidate écologiste souffre de la concurrence médiatique de la primaire socialiste.

En pleine cure d'austérité médiatique, pour cause de primaire socialiste, Eva Joly s'est offert mercredi une petite parenthèse enchantée. Contre toute attente, pour la présentation de son «new deal écologique et social», ou, dit-elle, «ce que serait un budget écologiste si (elle était) au pouvoir», la presse a répondu à son invitation.

Eva Joly est donc, toujours, bien là. Debout derrière son micro, son discours écrit devant elle. L'occasion, peut-être, de faire taire ceux qui la disent «fatiguée». Certes, elle a bien annulé la semaine dernière un voyage en Libye à cause d'une otite. Certes, depuis la rentrée, la candidate d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) peine à faire entendre sa voix. Mais de tout cela, son entourage dit que ce ne serait pas grave. «Nous avions anticipé que l'espace médiatique à gauche serait saturé par la primaire du PS, alors, en attendant, nous avons pris le parti de travailler le fond», assure le député de Loire-Atlantique Fr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ofcourse le jeudi 6 oct 2011 à 08:46

    dommage que le volet écologique tourne à l'ayatholisme