Eux aussi ont évolué au Bayern et au BVB

le
0
Eux aussi ont évolué au Bayern et au BVB
Eux aussi ont évolué au Bayern et au BVB

La confrontation de ce samedi entre les deux ogres de la Bundesliga que sont le Bayern et le Borussia est l'occasion pour Götze, Hummels et Lewandowski de retrouver d'anciens partenaires. Focus sur ces joueurs qui ont porté les deux maillots.

La famille Nerlinger : Helmut (Bayern : 1969-70 : 5 matchs / BVB : 1972-78 : 152 matchs) ; Christian (Bayern, 1993-98 : 206 matchs / BVB, 1998-2001 : 71 matchs) Le papa, Helmut, restera à jamais comme le premier à avoir porté les maillots des deux géants de la Bundesliga. Formé au Bayern Munich, il n'aura joué que cinq matchs avec les Bavarois. C'est finalement sous le maillot des Marsupiaux que l'Allemand passera les meilleurs moments de sa carrière. Certes en deuxième division pendant quatre ans mais il a permis au Borussia de retrouver l'élite en 1976. Son fils, Christian, est né à Dortmund mais ce sont bien sous les couleurs du Bayern qu'il débute sa carrière. Cinq ans où il remporte deux championnats, un coupe d'Allemagne et une coupe de l'UEFA. Il prendra ensuite la direction de la Ruhr où il ne gagnera rien, l'âge d'or du club étant passé avec le départ d'Omar Hitzfeld. Michael Rummenigge : (Bayern, 1981-88 : 194 matchs / BVB, 1988-93 : 190 matchs) Contrairement à son frère Karl-Heinz, Michael n'aura pas fait tout sa carrière allemande au Bayern. Frère de, il a du mal à s'imposer et doit attendre le départ de son champion d'Europe de frère pour réellement se faire une place aux côté de Mark Hughes et remporter trois titres entre 85 et 87 et deux Coupes. Il va alors faire le grand saut chez l'ennemi en 1988. Une étiquette de joueur du Bayern qui lui fera défaut avant de remporter le Coupe d'Allemagne en 89 contre le Werder Brême. Il deviendra également capitaine du BVB avec qui il perdra la Coupe de l'UEFA 93. Jürgen Wegmann (BVB, 1984-86 et 1989-92 : 134 matchs / Bayern, 1987-89 : 68 matchs) Après avoir assuré le maintien du BVB en Bundesliga lors de la saison 85-86, Jürgen Wegmann va s'attirer les foudres des supporters du Borussia en signant chez l'ennemi de la Ruhr, Schalke. Un passage d'un an avant de signer au Bayern. Le petit attaquant marquera 26 buts pour le club bavarois en deux saisons avant de retourner à Dortmund où il assistera à l'éclosion de Stéphane Chapuisat, l'obligeant à s'assoir sur le banc des Jaune et Noir. A la fin de sa carrière, il finira ruiné avant qu'Uli Hoeness ne lui propose un travail dans un fan-shop du Bayern. Harald Schumacher (Bayern, 1991-92 : 8 matchs / BVB, 1995-96 : 1 match) Ce bon vieux Harald... Français que nous sommes, nous faisons encore des cauchemars concernant sa sortie kamikaze sur Battiston. Au sein des deux grands clubs de la Bundesliga, Schumacher n'aura pas vraiment marqué l'histoire. Son club à lui c'est avant tout le FC Cologne. Avec huit apparitions comme doublure de Raimond Aumann au Bayern, « Toni » a surtout réussi l'exploit de devenir champion d'Allemagne avec Dortmund, en ne jouant que deux minutes dans la saison. Sacré performance ! Thomas Helmer (BVB, 1986-92 : 212 matchs / Bayern, 1992-99 : 243 matchs) Arrivé au Signal Iduna Park avec la réputation de jeune talent du football allemand au poste de milieu. Ce sera finalement en tant que défenseur central qu'il explosera. Avec le BVB il remportera la DFB-Pokal en 1989 avant de remplir un peu plus son palmarès sous le maillot bavarois grâce à la victoire en Coupe de l'UEFA 96 contre les Girondins de Bordeaux... La finale de la Ligue des Champions 99 aurait pu être l'apothéose de sa carrière sans l'incroyable retour de Manchester United en fin de match. Jürgen Kohler (Bayern, 1989-91 : 73 matchs / BVB, 1995-2002 : 248 matchs) Si l'Allemagne peut maintenant compter sur des défenseurs techniques avec Hummels ou Boateng, Kohler est plus de la catégorie de joueur dur sur l'homme. Mais ça n'empêche qu'il possède un des plus beaux palmarès du football allemand. Ayant évolué pendant deux ans au Stade Olympique de Munich, il décroche un championnat. Des performances en club qui lui permettront de soulever également la coupe du monde 90 avec la Nationalmanshaft. Après une longue pige en Italie à la Juventus, il rentre dans son Allemagne natale et s'engage avec le BVB. Résultat : deux titres de champions, un C1 remportée contre la Juve en 97, un Euro et une Coupe intercontinentale. Stefan Reuter (Bayern, 1988-91 : 123 matchs / BVB, 1992-2004 : 412 matchs) Usain Bolt n'avait qu'à bien se tenir. Reuter courait le 100m du temps de sa jeunesse. Comme son copain, Jürgen Kohler, le latéral droit a connu la période faste des deux clubs ainsi que de la sélection allemande. Trois Meisterschale (titre de champion), une Ligue des champions, un Euro et une Coupe du monde plus tard, "Turbo" a pris sa retraite dans un BVB au bord de la déroute en 2004. Robert Kovač (Bayern, 2001-05 : 144 matchs / BVB, 2007-09 : 34 matchs) Auteur d'un doublé coupe-championnat en 2003 et 2005 avec le Bayern, le Croate débarque dans la Ruhr afin d'aider le club à ne pas disparaître. Agé de 33 ans, il ne fait pas de miracle avec les Jaune et Noir et sera vite remplacé par un jeune qui vient du Bayern : Matt Hummels... Torsten Frings (BVB, 2002-04 : 63 matchs / Bayern, 2004-05 : 45 matchs) L'homme de Brême aura également connu les chaudes ambiances du Signal Iduna Park. Soixante-trois matchs malgré une blessure où il aura pu faire profiter les supporters du Borussia de sa frappe lourde, caractéristique du joueur allemand mal. Des prestations qui tapent dans l'œil de l'ogre munichois qui s'attache les services du milieu allemand. Malgré une utilisation régulière et un doublé, Frings quitte le navire après seulement une saison, la relation avec Felix Magath n'étant pas au beau fixe. Retour à la case départ du côté du Werder. Markus Feulner (Bayern, 2001-03 : 21 matchs / BVB, 2009-11 : 20 matchs) Membre de la génération dorée avec Philipp Lahm et Bastian Schweinsteiger, Markus Feulner n'aura pas connu la même carrière que ses collègues. La marche était trop haute pour le milieu de terrain qui n'arrivera jamais à s'imposer dans ces deux grands clubs que sont le Bayern et le Borussia. Pourtant, c'est bien Jürgen Klopp qui l'avait fait venir à Dortmund après l'avoir eu sous ses ordres à Cologne. Comme quoi, l'actuel entraîneur de Liverpool ne fait pas que des miracles.    
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant