Euthanasies à Bayonne : les soutiens du médecin font pression

le
0
Le docteur Bonnemaison a reconnu avoir décidé seul afin «d'abréger les souffrances» de malades âgés.

Nicolas Bonnemaison - 50 ans, marié, deux enfants et décrit comme un «bon père de famille»-, suspecté d'avoir mis fin aux jours d'au moins quatre patients âgés, pourrait devenir la nouvelle figure de proue des militants pro-euthanasie.

Deux juges ont été saisis du dossier «complexe» de ce médecin, mis en examen vendredi dernier pour «empoisonnement sur personnes particulièrement vulnérables». En attendant le travail de la justice, sur la Toile, nombre d'internautes ont déjà tranché. Dimanche, plus de 8.600 personnes avaient exprimé leur soutien au médecin urgentiste de l'hôpital de Bayonne sur Facebook, évoquant un geste «d'humanité» et «d'amour» de la part du médecin ou pointant «les défaillances du système». Une pétition en ligne, destinée au ministère de la Santé, a également été signée par plus de 11.000 personnes. Elle indique que Nicolas Bonnemaison «a toujours pratiqué la médecine avec humanité, intégrité et intelligence»

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant