Euthanasie : un urgentiste bayonnais mis en examen

le
0
Le médecin est soupçonné d'avoir procédé à des injections létales sur quatre patients «en fin de vie». Il est mis en examen pour «empoisonnement sur personnes particulièrement vulnérables».

Le débat sur «l'aide active à mourir» avait été houleux, fin janvier, au Sénat. Il pourrait être relancé par une affaire d'euthanasie qui a éclaté à Bayonne. Un médecin urgentiste de l'hôpital de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), soupçonné d'avoir mis fin à la vie d'au moins quatre patients au cours des cinq derniers mois, a été mis en examen jeudi pour «empoisonnement sur personnes particulièrement vulnérables». Selon le procureur adjoint de Bayonne, Marc Mariée, le médecin âgé de 50 ans, Xavier Bonnemaison, a reconnu avoir injecté des produits tels que le Norcuron, un médicament à base de curare pouvant entraîner la paralysie des muscles respiratoires. Il également fait savoir qu'il avait remis le dossier à deux juges d'instruction «compte tenu de la complexité du dossier».

Le décès de ces personnes - toutes considérées «en fin de vie» mais admises aux urgences dans l'attente d'une place dans un service de soins palliatifs - a semblé suspect

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant