Euthanasie : le témoignage poignant d'une élue écologiste

le
0
Sandrine Rousseau, élue EELV du Pas-de-Calais, a regardé sa mère atteinte d'un cancer incurable se suicider.Une lente agonie de neuf heures.
Sandrine Rousseau, élue EELV du Pas-de-Calais, a regardé sa mère atteinte d'un cancer incurable se suicider.Une lente agonie de neuf heures.

Sandrine Rousseau, élue écologiste du Nord-Pas-de-Calais, relance le débat sur l'euthanasie en révélant le suicide de sa mère "malade, condamnée", atteinte d'un cancer en phase terminale, et réclame "la légalisation du suicide assisté". Porte-parole nationale d'Europe Écologie-les Verts (EELV) et vice-présidente de la région Nord-Pas-de-Calais, Sandrine Rousseau explique sur son blog et dans une interview à La Voix du Nord comment elle a respecté la volonté de sa mère et assisté avec son père à son suicide et à son agonie.

"Elle est morte parce qu'elle s'est suicidée. Et elle ne s'est pas suicidée par plaisir, elle l'a fait parce qu'elle savait que l'on n'abrégerait pas ses souffrances, pas suffisamment pour mourir dignement du moins. Alors, elle a avalé suffisamment de médicaments pour mettre fin à ses jours elle-même. Sans assistance médicale", écrit Sandrine Rousseau. "Rien de tout cela n'a été digne en réalité. Ni pour elle, contrainte à l'indignité de devoir mourir devant sa fille et son mari, de se vider, d'étouffer, d'agoniser en mille et une souffrances. Ni pour nous, ses proches, contraints de subir une des plus dures épreuves qu'il nous ait été donné de traverser. Alors, oui, mourir dans la dignité a un véritable sens", écrit-elle.

"Que l'agonie de ma mère serve à faire avancer le débat"

Dans La Voix du Nord, Sandrine Rousseau raconte la prise de médicaments et l'attente interminable, les heures d'agonie et de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant