Euthanasie: le Dr Bonnemaison aux assises

le
0
L'urgentiste Nicolas Bonnemaison, soupçonné d'avoir causé la mort de sept personnes en fin de vie à Bayonne en 2011, voit son dossier renvoyé devant les assises. » Ce que dit la loi Leonetti sur la fin de vie

L'affaire avait éclaté en plein c½ur de l'été 2011. Nicolas Bonnemaison, médecin urgentiste à l'hôpital de Bayonne, apprécié de ses collègues et patients, était mis en examen pour avoir abrégé la vie de personnes âgées, en leur injectant des médicaments. Après plus de deux ans d'instruction, le tribunal de grande instance de Bayonne a décidé de renvoyer le médecin devant la cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques.

À l'origine, Nicolas Bonnemaison était poursuivi pour neuf cas mais les juges n'en ont retenu que sept, rapporte le journal Sud-Ouest mercredi. Le renvoi devant les assises a été requis par le parquet en août dernier.

Nicolas Bonnemaison n'a jamais niées faits. Pendant l'instruction, il a expliqué avoir agi «avec pleine con...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant