Euthanasie : le docteur Bonnemaison libre

le
0
La cour d'appel de Pau a ordonné mardi matin le maintien en liberté sous contrôle judiciaire de l'urgentiste soupçonné d'euthanasie.

De notre envoyée spéciale à Bayonne

La justice a prononcé mardi matin le maintien en liberté du docteur Bonnemaison, soupçonné d'euthanasie sur quatre puis sur sept patients âgés entre avril et août 2011. «Je ne vois pas l'intérêt de le placer en détention, à moins de vouloir mettre le feu aux poudres à l'hôpital de Bayonne», avait commenté un des deux avocats du médecin, Me Benoît Ducos-Ader, qui fut également le conseil du Dr Tramois, condamnée à un an de prison avec sursis en 2007 pour avoir mis fin aux jours d'une patiente atteinte d'un cancer.

Le contrôle judiciaire prévoit l'interdiction d'exercer la médecine, de prendre contact avec des membres de son ancien service ou avec les familles des victimes, et de résider dans les Pyrénées-Atlantiques. Interrogé à l'issue de cette décision, le Dr Bonnemaison, 50 ans, s'est dit «soulagé», notamment parce qu'il «va pouvoir s'expliquer sereinement». Il a redit qu'il n'est «pas un militant de l'euth

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant