Euthanasie : le cas de 87 malades passé au crible par des chercheurs

le
0
Six chercheurs se sont penchés sur l'application de la loi Leonetti dans les unités de soins palliatifs.

Les discussions sur l'opportunité de modifier, voire de bouleverser, la loi Leonetti sur la fin de vie se multiplient. Loin des discussions théo­riques, six chercheurs se sont penchés sur son application dans les unités de soins palliatifs. Leurs conclusions, publiées il y a quelques jours dans la revue Médecine palliative, se fondent sur l'analyse de 87 cas de patients en fin de vie entre mai 2011 et janvier 2012 au CHU de Tours, à la maison médicale Jeanne Garnier à Paris et au groupement hospitalier de l'Institut catho­lique de Lille.

Contrairement aux idées reçues, «la majorité des décisions prises en unité de soins palliatifs visent à prolonger l'existence», notent les auteurs. Ainsi, les premières décisions après une aggravation de l'état du malade visent à 40 % à majorer les traitements afin de prolonger l'existence. Dans 10 % des cas, les méde...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant