Eutelsat: un 'avertissement stratégique' qui pèse lourd.

le
0

(CercleFinance.com) - Pour la première séance depuis le retentissant 'warning' lancé jeudi soir, l'action Eutelsat Communications tentait de redresser la tête : mardi midi, le titre grappillait 0,30% à 18,5 euros, après des chutes de 27,6% vendredi puis de 6,8% hier lundi. Deux milliards d'euros de capitalisation boursière manquent toujours à l'appel. Non seulement les prévisions de croissance se sont évanouies, mais le groupe a entrepris d'amender sa stratégie. Et ses nouvelles orientations ne sont pas attendues avant le creux de l'été.

Certes, les ventes l'opérateur satellitaire français au titre des neuf premiers mois (soit à fin mars) de son exercice décalé 2015/2016 progressaient de 1,3% à changes constants, à 1,16 milliard d'euros. Durant le seul 3e trimestre, elles augmentaient dans ces mêmes termes de 1,1%.

Mais Eutelsat a surtout, en présentant ses ventes, abaissé drastiquement ses prévisions. Le CA de l'ensemble de l'exercice 2015/2016, qui devait initialement progresser en données comparables dans le bas d'une fourchette située entre 2 et 3%, s'annonce désormais stable. Et celui de l'exercice 2016/2017, attendu jusqu'alors en hausse dans ces termes de 4 à 6%, devrait désormais baisser de 1 à 3%. De ce fait, les prévisions de marge d'EBITDA ont été révisées en légère baisse. L'avertissement porte donc autant que la croissance que sur les résultats.

Le groupe a aussi fait état d'un carnet de commandes de 5,9 milliards d'euros à fin mars, chiffre en baisse de près de 8% par rapport aux 6,4 milliards publiés un an plus tôt.

Et ce n'est pas fini puisque la direction d'Eutelsat entend “s'adapter au ralentissement de la croissance de l'industrie en entreprenant un réexamen approfondi de son organisation et de ses priorités”. Autant dire que la stratégie est en train d'être amendée, comme frappée elle aussi d'un avertissement. Les nouvelles orientations, forcément moins favorables que les précédentes, seront présentées “en juillet.”

Bref, la croissance du groupe et du secteur, historiquement dotée d'une forte visibilité, se dérobe désormais. Eutelsat indique que les capacités satellitaires accrues récemment pour l'Amérique latine peinent à trouver la demande correspondante. Le Sud du continent américain traverse effectivement une crise économique prolongée. Mais ce n'est pas tout : le développement de la diffusion de vidéos par l'intermédiaire de boîtiers (dits OTT) s'ajoutant aux “box” Internet fait structurellement concurrence à la télévision par satellite. Et ce alors que les perspectives du trafic de données et les nouveaux satellites à haut débit (HTS) posent question, tout comme la demande de services gouvernementaux, notamment des fins militaires.

Dans ce contexte, les dégradations du titre Eutelsat par les bureaux d'études se multiplient et se doublent, malgré la chute de l'action, d'incitations à la prudence. La semaine passée, on peut notamment citer Natixis, passé d'un conseil d'achat à une position neutre, avec une cible ramenée de 34 à 26 euros. Mais aussi Barclays Capital, revenu de 'surperformance' à 'pondération en ligne' avec un objectif de 22 euros, contre 31 euros auparavant. Morgan Stanley est resté à 'pondération en ligne' avec une cible de 26 euros.

Puis cette semaine, UBS, toujours neutre, a sabré son objectif de 27,5 à 20,9 euros. Et Credit Suisse a lui aussi dégradé, revenant de 'surperformance', un conseil acheteur, à une position neutre, quand la cible associée chutait de 35 à 20 euros.

Dans un tel contexte et en l'attente des nouvelles orientations, on peut craindre que l'action Eutelsat, qui capitalise toujours 4,3 milliards d'euros, ne soit considérée par les investisseurs comme de la 'dead money', soit grosso modo un 'investissement mort'.

Jusqu'à quand ? Eutelsat, dont l'exercice se terminera le 30 juin, fera selon l'agenda actuel état de ses résultats annuels le 29 juillet. Ce même jour, le concurrent luxembourgeois d'Eutelsat, SES, présentera de son côté ses comptes semestriels.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant