Eutelsat pénalisé par des retards de lancements de satellites

le
0

* C.A. prévu en hausse de 2-3% en 2015-2016 et 4-6% en 2016-2017 * Prévision antérieure de hausse de plus de 5% sur chaque exercice * Lancements de 3 satellites retardés en 2015 et en 2016 * Retards consécutifs aux accidents de Proton et de Falcon 9 * C.A. et Ebitda 2014-2015 conformes aux attentes (Actualisé avec propos du PDG, cours de Bourse) par Cyril Altmeyer PARIS, 30 juillet (Reuters) - Eutelsat ETL.PA a abaissé jeudi sa prévision de croissance de son chiffre d'affaires pour l'exercice en cours, en raison du décalage des lancements de trois satellites faisant suite aux accidents de deux lanceurs. L'opérateur de satellites indique dans un communiqué prévoir une hausse de 2 à 3% de son chiffre d'affaires pour l'exercice 2015-2016, démarré le 1er juillet, alors qu'il visait une croissance de plus de 5% en moyenne pour les exercices 2015-2016 et 2016-2017. Eutelsat a dû repousser le déploiement des lancements des satellites Eutelsat 9B, Eutelsat 36C et Eutelsat 65 West A à la suite du crash du lanceur russe Proton en mai et de l'explosion de la fusée Falcon 9 de l'américain SpaceX fin juin. ID:nL5N0Y703J ID:nL5N0ZE0U4 Le satellite 9B a été repoussé du troisième au quatrième trimestre de l'année calendaire 2015 et le 36C d'octobre à fin novembre 2015, tous deux étant programmés sur Proton. Le lancement du 65 West A, lancé sur la fusée européenne Ariane, a été repoussé du deuxième trimestre 2016 au second semestre de la même année. "Certains clients se sont reportés vers eux après les difficultés de Proton et Ariane a souvent une difficulté pour créer des couples entre des petits et gros satellites, ce qui les amène quelque fois à retarder le lancement de certains satellites", a expliqué le PDG Michel de Rosen à des journalistes. Ariane 6, prévue pour 2020, sera proposée en deux versions, dont l'une prévue pour lancer deux satellites de taille moyenne, un inconvénient accepté par les opérateurs pour baisser les coûts. ID:L6N0TM4EG NOUVELLES CAPACITES La nouvelle prévision d'Eutelsat prend en compte les renégociations avec ses clients russes et la conjoncture difficile pour la division services aux gouvernements, ajoute Eutelsat. L'action est stable à 27,54 euros vers 10h15 à la Bourse de Paris, mais elle avait lourdement chuté depuis la fin de la semaine dernière dans le sillage de celle de son concurrent SES SESFd.PA qui avait averti sur ses objectifs de résultats et de chiffre d'affaires. ID:nL5N1041IJ Eutelsat espère toutefois accélérer sa croissance à un rythme de 4-6% en 2016-2017, avec l'entrée en service de nouvelles capacités. En 2014-2015, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 1,476 milliard d'euros, soit une hausse de 9,5% en données publiées, et de 4,0% sur une base comparable. Sa marge brute d'exploitation est restée stable à 76,7%, en ligne avec son objectif confirmé de la maintenir au-dessus de 76,5% pour chaque exercice jusqu'au 30 juin 2017, et son Ebitda a progressé de 9,5% à 1,132 milliard d'euros. Les analystes attendaient en moyenne un Ebitda de 1,127 milliard d'euros et un chiffre d'affaires de 1,468 milliard sur l'exercice 2014-2015, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Eutelsat précise aussi qu'il investira en moyenne 500 millions d'euros au cours chacun des trois exercices d'ici le 30 juin 2018 pour poursuivre son développement dans les régions à forte croissance (Amérique latine, Russie, Moyen-Orient, Afrique et Asie-Pacifique). Le groupe prévoit en outre de verser un dividende de 1,09 euro au titre de 2014-2015 contre 1,03 euro pour 2013-2014. Le communiqué : http://bit.ly/1MVLekI La présentation : http://bit.ly/1Db6mDH (Edité par Marc Joanny)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant