Eurotunnel : une diversification logique

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Groupe Eurotunnel a confirmé l'information au quotidien : ?Notre métier de base étant la gestion d'infrastructures, nous avons un intérêt naturel pour ce dossier.? Le groupe a déjà racheté, en 2011, les ex-ferrys de SeaFrance et les loue à la nouvelle compagnie maritime, MyFerryLink. Ses dirigeants entendent désormais répondre à l'appel d'offres lancé par la Région Nord-Pas-de-Calais, propriétaire du port de pêche de Boulogne et de celui de Calais, qui gère un important trafic voyageurs et fret. Eurotunnel, selon Les Échos, se porterait candidat pour l'ensemble de la concession portuaire qui serait attribuée par la Région pour une durée de cinq ans.

Ces dernières années, la filiale de fret du groupe, Europorte a déjà mis un pied dans les ports français (Bordeaux, Strasbourg, La Rochelle, Dunkerke, Saint-Nazaire-Nantes, Le Havre) en prenant en charge la gestion, l'exploitation et la maintenance de leur interconnexion avec le réseau ferré national. Dans ce nouveau projet, Eurotunnel n'assurerait donc pas seulement la gestion du réseau ferré portuaire mais bien celle de la totalité des installations.

Ce projet s'inscrit dans la stratégie de recherche de relais de croissance à l'activité principale du groupe, l'exploitation de la concession du tunnel. L'activité de logistique des ports réussit plutôt bien au groupe Bolloré, mais hors de France, en Afrique notamment. L'expérience du polytechnicien Jacques Gounon, président d'Eurotunnel, acquise lors de son passage dans le cabinet d'un ministre du Transport, lui sera bien utile si le groupe remporte ces concessions de Calais et Boulogne : achetez.

Les cours en direct d'Eurotunnel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant