Eurotunnel sous pression

le
0
Le chiffre d'affaires d'Europorte, la filiale de fret ferroviaire, a reculé de 4% au premier semestre. (© Groupe Eurotunnel)
Le chiffre d'affaires d'Europorte, la filiale de fret ferroviaire, a reculé de 4% au premier semestre. (© Groupe Eurotunnel)

Entré en zone de turbulences depuis le vote britannique pour le Brexit, l’opérateur du tunnel sous la Manche se rassure avec ses bons indicateurs du début d’année. Son chiffre d’affaires au premier semestre a progressé de 2% à 582 millions d’euros. 

Eurotunnel a continué d’enregistrer des records de trafic, notamment pour le transport de camions par navette, en hausse de 10% de janvier à juin. Le trafic est resté stable pour les voitures, à un très haut niveau. Par ailleurs, malgré les attentats de Bruxelles en mars puis les grèves en Belgique et en France de mars à juin, le trafic des trains à grande vitesse d’Eurostar n’a baissé que de 3%. « Cela reste néanmoins le troisième meilleur semestre depuis le lancement d’Eurostar » estiment les dirigeants du groupe.

La petite déception vient d’Europorte, la filiale de fret ferroviaire, dont le chiffre d’affaires a reculé de 4% au premier semestre, pour un excédent brut d’exploitation (Ebitda) malgré cela stable à 10 millions d’euros, grâce à la baisse des charges d’exploitation.

Abaissement d'objectifs

Pour l’ensemble du groupe, l’Ebitda a gagné 4% sur la période à 249 millions d’euros. Le résultat net a été multiplié par deux, à 60 millions, après prise en compte de l’activité du segment maritime (location des ferries de MyFerryLink qui ont vocation à être cédés).

Le PDG d’Eurotunnel

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant