Eurotunnel revoit à la baisse ses objectifs annuels

le
0
DES RÉSULTATS SEMESTRIELS EN RECUL POUR EUROTUNNEL
DES RÉSULTATS SEMESTRIELS EN RECUL POUR EUROTUNNEL

PARIS (Reuters) - Eurotunnel a publié mercredi des résultats semestriels en recul et révisé en baisse ses prévisions d’excédent brut d’exploitation (Ebitda) pour 2016 et 2017 en raison du recul de la livre sterling, tout en indiquant ne pas anticiper d’impact significatif du Brexit, de la pression migratoire et des attentats sur son activité à court terme.

L’opérateur du tunnel sous la Manche, qui avait révisé ses objectifs en février face aux risques liés aux migrants et aux attentats, a précisé qu’à ce jour, l’activité n’avait été "aucunement impactée, à l’exception d’un effet très limité sur le trafic d’Eurostar".

"Le trafic des navettes de camions a atteint un niveau record au premier semestre, nous avons d’excellents résultats et Eurotunnel a gagné des parts de marché", s’est félicité Jacques Gounon, PDG d’Eurotunnel, lors d’une conférence de presse.

"Nous ne voyons pas de fléchissement du trafic transmanche (…) ce qui veut dire que le Brexit n’a aucun impact sur la circulation des marchandises et peu ou pas sur celui des voitures de passagers", a précisé le PDG.

Il s’est cependant montré prudent sur les chiffres d’Eurostar, qui ont fléchi après les attentats perpétrés en France et en Belgique.

A plus long terme, Eurotunnel estime cependant que les conséquences du Brexit sur l’environnement macroéconomique et sur les activités du groupe sont "difficiles à prévoir".

Au premier semestre, le chiffre d’affaires du groupe a totalisé 581,8 millions d’euros, en baisse de 2,5% et en progression de 2% à données comparables - avec une hausse de 9% des navettes camions et voitures en comparable mais une baisse de 4% du réseau ferroviaire (principalement Eurostar) - tandis que l’Ebitda a reculé de 2% à 248,7 millions (+4% en comparable).

"Hors effets de changes, nos objectifs seraient restés les mêmes, compte tenu de la performance économique du groupe", a précisé Jacques Gounon, confirmant à nouveau sa prévision d’un trafic de camions de 2,0 millions par an à l’horizon 2020, contre 1,5 million en 2015 et disant s’attendre à un "très bon troisième trimestre".

La part de marché des navettes de transport de camions a progressé de 2 points à 39,7% comme celles des navettes de voitures, qui a atteint 57,2%.

Pour 2016, le groupe table désormais sur un Ebitda de 535 millions d’euros, au lieu de 560 millions attendus auparavant et sur un Ebitda de 579 millions au lieu de 605 millions.

Le titre Eurotunnel a décroché au lendemain du vote du Brexit mais a regagné une partie du terrain perdu depuis. A 9,75 euros en clôture mardi. Il accusait encore une baisse de 8,5% par rapport à son cours du 23 juin.

(Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant