Eurotunnel reprend les actifs et trois navires de SeaFrance

le
0

PARIS (Reuters) - Eurotunnel a été choisi lundi pour reprendre les actifs de la compagnie maritime SeaFrance, dont trois navires, pour 65 millions d'euros, a-t-on appris auprès de l'exploitant du tunnel sous la Manche.

Le tribunal de commerce de Paris "a choisi de céder (les navires) à Eurotunnel, pour 65 millions d'euros, plutôt qu'aux deux autres candidats à la reprise, le consortium Louis Dreyfus-DFDS et le groupe suédois Stena Line", dit-on.

Pour l'emporter, Eurotunnel a promis de louer les navires à une scop (coopérative ouvrière) qui réunit au moins 500 des ex-salariés de SeaFrance.

Un conseil d'administration de la SNCF devrait valider un abandon de créances portant sur 180 millions d'euros, dont le principe a été approuvé vendredi soir par le gouvernement, précise lundi Le Figaro.

Les avocats des anciens salariés estimaient que l'offre d'Eurotunnel était la plus encourageante puisqu'elle devrait permettre de faire renaître la compagnie sous forme de coopérative.

SeaFrance, qui employait 880 personnes en France et 130 au Royaume-Uni, exploitait quatre navires entre Calais et Douvres. La compagnie a été mise en liquidation le 9 janvier dernier.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant