Eurotunnel : MyFerryLink indésirable à Douvres

le
0
© AFP Philippe Huguen
© AFP Philippe Huguen
(lerevenu.com) - L'Autorité de la concurrence et des marchés britannique (CMA) rendra son avis définitif mi-juin, mais a confirmé mardi, de manière provisoire, l'interdiction faite à Eurotunnel (propriétaire des bateaux de MyFerryLink, ndlr) "d'opérer un service de ferries depuis Douvres". Selon la CMA, "si Eurotunnel était autorisé à continuer ses services de ferry depuis Douvres, un concurrent devrait probablement se retirer (de la ligne) Douvres-Calais", laissant le groupe opérateur à la fois de la liaison ferroviaire via le tunnel sous la Manche, et de l'un des deux services de ferries actifs sur la principale ligne maritime transmanche. Les anciens de SeaFrance, qui s'étaient constitués en coopérative de salariés (Scop) après la liquidation du groupe public, ont immédiatement indiqué qu'ils retourneraient devant la Cour d'Appel si la CMA devait, après avoir pris en compte les observations des diverses parties prenantes, maintenir sa position. MyFerryLink "ne peut accepter une telle attitude" de la CMA, qui n'a "toujours pas la compétence juridique au regard du droit britannique", a indiqué la compagnie maritime dans un communiqué. Dans un communiqué distinct, le groupe Eurotunnel a également souligné que cette décision préliminaire est basée "sur une analyse erronée quant aux évolutions significatives du marché des ferrys depuis 2012". Il a notamment relevé que le marché a progressé depuis de 12% (et non de 2% comme anticipé par la CMA) depuis cette

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant