Eurotunnel conteste le projet de reprise de SeaFrance 

le
0
INFO LE FIGARO - Le groupe a saisi l'Autorité de la concurrence. Il estime que les repreneurs bénéficient d'aides publiques.

Après le veto de la Commission européenne sur le plan de restructuration SeaFrance, l'Autorité de la concurrence pourrait bien faire tanguer l'autre projet susceptible de sauver la compagnie de ferries transmanche de la liquidation judiciaire.

Le 16 novembre, le tribunal de commerce de Paris doit se prononcer sur le projet de reprise de SeaFrance par Louis Dreyfus Armateurs (via sa filiale LD Lines) associé au groupe de ferries danois DFDS. Ces derniers proposent de reprendre trois des quatre navires de SeaFrance et 460 salariés sur 800. Ils créeraient une nouvelle société regroupant la ligne Calais-Douvres de Seafrance, celle opérée par DFDS (Dunkerque-Douvres) et celles de LD Lines (Le Havre-Portsmouth et Dieppe-Newhaven).

Selon nos informations, l'Autorité de la concurrence a été saisie du dossier par Eurotunnel. L'opérateur du tunnel sous la Manche garde un ½il aiguisé sur les projets liés au trafic transmanche. Dans une lettre du 26 octobre, que Le Figaro ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant