Eurotunnel boucle l'exercice 2014 sur des résultats record

le
0
EUROTUNNEL ANTICIPE DES RÉSULTATS 2015 EN HAUSSE
EUROTUNNEL ANTICIPE DES RÉSULTATS 2015 EN HAUSSE

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Eurotunnel table sur une nouvelle progression de ses résultats 2015 après un exercice 2014 record, porté par le dynamisme de l'économie britannique et des signes d'amélioration en Europe.

L'opérateur du tunnel sous la Manche, qui fêtait l'an dernier les 20 ans de l'ouverture du tunnel, a vu son Ebitda progresser de 7% à 498 millions d'euros, un chiffre légèrement supérieur au consensus ThomsonReuters I/B/E/S de 492 millions d'euros.

"Nous terminons une année 2014 record en réalisant avec un an d'avance l'objectif que nous nous étions fixé pour 2015", a observé Emmanuel Moulin, directeur général délégué d'Eurotunnel, lors d'une conférence téléphonique.

Le groupe table sur un Ebitda de 535 millions d'euros pour 2015 et de 580 millions d'euros pour 2016.

Ces prévisions témoignent de sa confiance dans la progression du trafic des navettes et de l'Eurostar comme dans sa capacité à maîtriser ses charges, a précisé Emmanuel Moulin.

Eurotunnel avait déjà fait état d'un chiffre d'affaires en croissance de 7% en 2014, avec un trafic de navettes passagers ayant dépassé la barre des 2,5 millions de voitures transportées (pour une part de marché de 50,8%) et un trafic record pour les camions (+6%).

Le dirigeant d'Eurotunnel a également indiqué que le groupe avait reçu "quatre marques d'intérêt" pour la reprise de sa filiale MyFerryLink et qu'il allait leur ouvrir prochainement ses livres de comptes (data room).

Eurotunnel a annoncé en janvier qu'il allait céder MyFerryLink (en perte d'Ebitda de 12 millions d'euros, sur un chiffre d'affaires de 93 millions) après l'interdiction faite à la compagnie maritime de relier Douvres et Calais.

La cour d'appel britannique chargée de la concurrence (competition appeal tribunal) avait confirmé la position de l'autorité de la concurrence britannique, jugeant que l'exploitation de cette liaison représentait une distorsion de concurrence par abus de position dominante dans le transport transmanche.

MyFerryLink ne pourra plus opérer entre Douvres et Calais à partir du 9 juillet 2015 et Eurotunnel espère avoir bien engagé, d'ici à là, le processus de vente de l'entreprise.

Le résultat opérationnel progresse de 11% à 334 millions et le résultat net consolidé recule à 57 millions d'euros, contre 111 millions, le profit 2013 ayant été dopé par un produit d'impôt exceptionnel de 83 millions d'euros.

Fort de ces chiffres, le groupe proposera à ses actionnaires un dividende en hausse de 20% à 0,18 euro.

Le titre Eurotunnel signe une hausse de 15% depuis le début de l'année, pour une capitalisation boursière de 6,7 milliards d'euros.

(Pascale Denis, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant