Eurotunnel abaisse ses prévisions

le
0
Un train-navette Eurotunnel circulant dans le tunnel sous la Manche. (© D. Charlet / AFP)
Un train-navette Eurotunnel circulant dans le tunnel sous la Manche. (© D. Charlet / AFP)

Au premier semestre de son exercice 2016, l'exploitant du tunnel sous la Manche a enregistré une baisse de 10,3% de son chiffre d'affaires, à 581,8 millions d'euros. Les trois quarts de cette baisse s'expliquent par l'arrêt de MyFerryLink au second semestre 2015. Le solde résulte de l'affaiblissement de la livre sterling, dont le cours moyen face à l'euro avait déjà reculé avant le référendum sur le Brexit fin juin.

A taux de changes constant, l'activité ressort en hausse de 2%, ce qui permet à Eurotunnel d'afficher un «treizième semestre consécutif de croissance».

Sur la période, le bénéfice net a, lui, progressé de 53%, à 59,8 millions d'euros, Eurotunnel ayant paradoxalement profité de l'abandon de MyFerryLink grâce à la location de ses navires à d'autres transporteurs. Mais sans cette manne nouvelle, le résultat net serait en baisse.

Incidence comptable

Concernant le cas précis des changes, Jacques Gounon, PDG d'Eurotunnel a précisé que la variation de devises «a une incidence comptable, mais n'a pas d'incidence économique», soulignant les gains de part de marché sur le transport transmanche de camions (+10% en nombre) et de voitures (nombre stable dans un marché en baisse).

Minimisé par Eurotunnel, l'effet des changes sur la rentabilité est néanmoins sensible : l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a chuté de 1,3%, à 248,7 millions d'euros (+3,6% à

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant