Eurostar/ Siemens : le contrat n'est pas conclu

le
0
Le contrat entre la filiale de la SNCF et le fournisseur allemand de trains à grande vitesse n'est pas en bonne voie.

Le contrat pour l'achat de dix rames à grande vitesse Siemens «a bien été signé avec Eurostar», a confirmé lundi soir Thierry Mariani, le nouveau secrétaire d'Etat aux transports en marge de la signature de la convention entre l'Etat et la SNCF sur les trains d'équilibre du territoire. «Mais pour qu'il le soit défintivement, il faut que soient menées au préalable des études sérieuses sur la technologie utilisée, la motorisation répartie» (les moteurs sont répartis dans les différentes voitures par opposition au TGV conduit par une motrice NDLR).

Le contrat entre Eurostar et Siemens est devenu un véritable sac de noeuds britannico- franco -allemand depuis sa signature en octobre dernier. L'appel d'offre pour l'achat de dix rames à grande vitesse destinées à passer dans le tunnel sous la manche est devenu un dossier politique qui échappe désormais aux entreprises concernées.

L'affaire commence lorsqu'Eurostar annonce en octobre que Siemens a remporté le co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant