Eurostar : Londres va vendre ses parts pour réduire sa dette

le
0
Eurostar : Londres va vendre ses parts pour réduire sa dette
Eurostar : Londres va vendre ses parts pour réduire sa dette

Le Royaume-Uni a décidé de vendre sa participation de 40% dans la la compagnie transmanche Eurostar. Cette vente intervient alors que le gouvernement britannique a promis de réduire sa dette publique en cèdant près de 25 milliards d'actifs entre 2014 et 2020. Les acheteurs ont jusqu'au 31 octobre pour se faire connaître. 

«Je suis déterminé à avancer pour réformer l'économie britannique et nous attaquer à notre dette. Le produit de la vente sera une contribution importante à la réduction de la dette publique», a déclaré George Osborne, le ministre des finances britannique. Cette opération pourrait rapporter près de 400 millions d'euros.

Selon La Tribune, le gouvernement britannique a mandaté la banque d'investissement UBS pour la vente. Plusieurs fonds d'investissement spécialisés dans les infrastructures ainsi que des caisses d'assurance seraient en lice. En revanche, la SNCF qui détient 55% du capital de la société, et l'Etat belge avec ses 5% ont déjà fait savoir qu'ils n'étaient pas intéressés.

«En cas de vente de la participation du gouvernement britannique, il est prévu qu'un nouveau pacte d'actionnaires entre en vigueur, a expliqué la SNCF. Une nouvelle gouvernance sera donc mise en place permettant à SNCF de disposer du contrôle de la société, en cohérence avec sa position d'actionnaire majoritaire». Et d'ajouter : «Cela permettra à SNCF d'avoir un contrôle renforcé, notamment d'un point vue opérationnel, et de consolider la société dans ses comptes.»

Cette privatisation partielle va permettre de développer de nouvelles destinations. Eurostar a transporté 145 millions de passagers depuis sa mise en service en 1994 et atteint un niveau record de plus de 10 millions de passagers en 2013. Une performance qui a permis de verser un dividende de 23,6 millions d'euros ses actionnaires. 

Depuis le 4 mai, l'Eurostar relie Londres et Lyon, en plus du Paris-Londres initial. En outre, il est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant