Eurostar-Eurotunnel : tensions au sujet du deuxième conducteur

le
0
Actuellement, un conducteur est situé à chaque extrémité du train pour réagir au plus vite en cas de « demi-tour » d'urgence.

Nouvelle pomme de discorde entre Eurotunnel, concessionnaire du tunnel sous la Manche, et Eurostar, filiale de la SNCF. Cette dernière estime que les futurs trains Siemens (prévus en 2015) ne nécessiteront plus «d'entretenir une compétence de conduite d'urgence». Elle entend donc supprimer le deuxième conducteur. Elle a demandé à l'autorité de tutelle, la Commission intergouvernementale, de supprimer ce poste, proposant que le deuxième conducteur gère désormais les voyageurs.

PDG d'Eurotunnel, Jacques Gounon a estimé vendredi qu'il s'agissait là de dangereuses économies de bouts de chandelle. «C'est de la folie furieuse, a-t-il souligné, il faudra que les États me l'imposent et prennent leurs responsabilités en cas de problème.» Actuellement, un conducteur est situé à chaque extrémité du train pour réagir au plus vite en cas de «d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant