Européennes : vent de fronde chez les militants PS

le
28
Européennes : vent de fronde chez les militants PS
Européennes : vent de fronde chez les militants PS

«Il y en a assez de ce PS bashing ! » Hier, Harlem Désir s'en est violemment pris à la droite, qu'il a qualifiée de « quasi séditieuse », estimant qu'elle était mal placée pour « donner des leçons » aux socialistes. Mais c'est surtout aux siens que le premier secrétaire du PS devrait s'adresser, car c'est dans les rangs du parti que la critique est la plus vive. De nombreux élus se sont lâchés contre la composition des listes aux européennes de mai 2014. « C'est désespérant », gronde un parlementaire.

« Les militants ne sont pas contents », reconnaît un membre de la direction. Jeudi soir, les adhérents ont traîné les pieds pour voter pour ces listes, même si, comme le souligne la direction, elles ont toutes été finalement adoptées. Mais la grogne s'est largement fait entendre. Le scrutin a même dû être reporté dans le Sud-Ouest après un appel au boycott contre le fait que la place de n° 1 soit réservée à un radical de gauche. Dans le Grand Ouest, la liste n'a recueilli que 60% des voix et les Côtes-d'Armor et le Finistère se sont même prononcés contre. En cause notamment, la présence en no 2 d'Emmanuel Maurel, patron de l'aile gauche du parti et actuel conseiller régional? d'Ile-de-France. « L'envoyer ici où la grogne contre Paris est si forte, ce n'est vraiment pas malin », note Gwenegan Bui, député du Finistère. D'autres regrettent que la liste soit menée par deux nonistes alors que la région est proeuropéenne.

Dans le Sud-Est, où la liste est tirée par le ministre Vincent Peillon, les élus de Paca « s'insurgent » contre le fait qu'aucun représentant de cette région ne soit en position éligible. La place de no 3, prévue pour le conseiller général Christophe Masse, a en effet finalement été donnée à un proche de Manuel Valls, Zaki Laïdi.

Gaëtan Gorce : « Le parti est un boulet pour le gouvernement »

« Les petits arrangements entre courants ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le dimanche 24 nov 2013 à 14:08

    Au lieu de s'en prendre aux autres de sa propre incompétence et de celle de ses ami(e)s politique il devrait résoudre les problèmes ; c'est hollande bis !

  • slivo le dimanche 24 nov 2013 à 11:45

    Le repris de justice a encore vomi ses propos nauséabonds. Sa place est de precher à fleury-Merogis

  • 11246605 le dimanche 24 nov 2013 à 10:13

    Désir = un épou.ventail anti-droite ! Effectivement cette crise a du bon dans le sens qu'elle a révélé que nos gouvernants font tous partis d'un caste mafieux : un quinquennat pour se remplir les poches, c'est court, il faut donc se dépêcher.

  • fbordach le dimanche 24 nov 2013 à 10:03

    Allez les nazes!

  • mlaure13 le samedi 23 nov 2013 à 23:14

    9-En conclusion, nous pouvons nous déchirer et voter pour n’importe quels partis, l’heureux élu, sous des apparences trompeuses, rejoindra le cercle des initiés Mafieux (qu’il le veuille ou non) et le tour sera joué à nouveau !...je ne suis pas sur, et même persuadé du contraire, qu’une Révolution pourrait changer qq chose…La pieuvre a étendue ses tentacules venimeuses sur le monde entier et étouffera toutes formes de velléité, car elle en a la puissance et les moyens-ALEA JACTA EST…

  • mlaure13 le samedi 23 nov 2013 à 23:14

    8-Aucune chance que ça arrive…Les autorités MAFIEUSES ont-elles échoué ? Non, au contraire… Elles sont désormais le groupe le plus prospère de la planète et n’auront de cesse, d’asservir les peuples, avec au passage la destruction du vivant, et en filigrane, la destruction de l’humanité…bouleversements climatiques…etc…Le lot de consolation, est que leurs descendances n’échapperont pas aux désastres annoncés, mais elles n’en n’ont pas conscience et s’en moquent royalement !!!...

  • mlaure13 le samedi 23 nov 2013 à 23:13

    7-Ce privilège exorbitant, disait De Gaulle, vaut des milliers de milliards de dollar, et essentiel pour tous programmes politiques, notamment la gestion des taux d’intérêt, le contrôle de la masse monétaire et le contrôle de l’inflation. L’IPC tel que calculé par les autorités, permet de manipuler les coûts, la Sécurité sociale, les ajustements à l’inflation etc. ainsi que la valeur de la monnaie elle-même. Et vous pensez que ces Gvts MAFIEUX allaient abandonner ça à une bande de geeks ?

  • mlaure13 le samedi 23 nov 2013 à 23:13

    6-Ils ont tout FAUX. Toute activité politique a pour but de -1) gagner du pouvoir… 2) garder ce pouvoir… et 3) l’utiliser pour transférer la richesse, le statut et plus de pouvoir encore vers ces initiés des Gvts MAFIEUX. Création d’emplois ou aide étrangère, le but réel est toujours identique — même si nombre des initiés eux-mêmes ne s’en rendent pas compte. Bit-coin représente une me-nace pour la capacité des autorités à escro-quer la population en manipulant la valeur de la devise.

  • mlaure13 le samedi 23 nov 2013 à 23:12

    5-Le véritable but des autorités: La sottise du Tea Party, est de penser que les autorités sont stupides. Faux, parce que leurs politiques sont généralement en porte-à-faux avec les buts déclarés. Plus il y a de lois protégeant les travailleurs, plus ces derniers voient leur situation empirer. C’est facile à constater aux USA, où les revenus moyens d’un homme, sont désormais inférieurs à ce qu’ils l’étaient il y a 50 ans. Les opposants disent donc que les autorités ont "échoué".

  • mlaure13 le samedi 23 nov 2013 à 23:11

    4-Sarkozy, Chirac, Hollande, tous les présidents promettent de créer des emplois, mais n’y parviennent pas vraiment. Ce n’est pas étonnant. Mitterrand a mis en place une telle quantité de lois pour protéger les travailleurs. Qui veut embaucher, maintenant ? C’est trop cher. Ils auraient dû réaliser, car un lien évident entre l’augmentation du coût de l’embauche et le taux de chômage. S’ils voulaient vraiment réduire le chômage, ils aboliraient quelques-unes de ces lois".