Européennes : les propos de Guaino divisent l'UMP

le
4
Européennes : les propos de Guaino divisent l'UMP
Européennes : les propos de Guaino divisent l'UMP

Mariani qui défend Guaino qui est critiqué par Juppé lui-même soutenu par Copé... Les guéguerres internes à l'UMP resurgissent à l'occasion des élections européennes. Ce lundi matin, Thierry Mariani et Jean-François Copé ont pris position sur ce conflit né des déclarations d'Henri Guaino. Le député UMP a affirmé qu'il ne voterait pas pour la tête de liste UMP en Ile-de-France Alain Lamassoure, chantre selon lui de cette «Europe dont plus personne ne veut.»

Une position intenable pour Alain Juppé. Dimanche, le maire de Bordeaux a jugé que Guaino devait choisir : soit quitter le parti, soit se taire. «Quand on est à ce point en désaccord avec son propre parti politique, la dignité la plus élémentaire est d'en tirer les conséquences», jugeait-il. 

Mariani défend Guaino

Le ton professoral de Juppé n'est pas du goût de Thierry Mariani, député UMP des Français de l'étranger. «Après avoir soutenu Bayrou quand l'UMP soutenait son propre candidat à Pau, Alain Juppé est-il le mieux placé pour donner des leçons à Henri Guaino ?», réplique-t-il sur Twitter lundi matin, faisant écho à la réponse de Guaino à Juppé (Lire l'encadré) 

Après avoir soutenu Bayrou quand l'#UMP soutenait son propre candidat à Pau,A.Juppé est-il le mieux placé pour donner des leçons à H.Guaino?? Thierry MARIANI (@ThierryMARIANI) 12 Mai 2014

Copé soutient Juppé

A l'inverse, Jean-François Copé, le patron de l'UMP soutient l'ancien Premier ministre. «Il faut être cohérent, Alain Juppé a raison. Il faut rappeler qu'on a une famille politique, il faut être constructif, rappeler tout ce que la France peut faire grâce à l'Europe», déclare-t-il sur Europe 1.

En moins de 24 heures, le patron de l'UMP a changé de position. Dimanche, interrogé sur les cas Guaino et Wauquiez, il minimisait les divisions au sein de l'UMP. «Il peut y avoir telle ou telle voix qui s'exprime pour dire : on n'est pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le vendredi 16 mai 2014 à 23:41

    On ne peut pas faire dire à un vote plusieurs choses.Si c'est pour désavouer Hollande il faut voter extrême ( Dupont Aignant par exemple ), si c'est pour baliser l'Europe sans exclure l'entrée de la Turquie ( membre de l'OTAN ), alors qu'on a eu la faiblesse d'accepter la Grèce il faut voter UDI ?Sinon c'est le vote nul ou UMP si vous y croyez ( au fait quelle tendance ? )

  • 11246605 le mardi 13 mai 2014 à 10:10

    Encore une preuve que la France est gouvernée par des sectes UM/PS. Il faut y adhérer à fond pour tout et n'importe quoi ou c'est le siège éjectable. Et on nous rabâche le "respect" de la démocratie !

  • marcsim5 le mardi 13 mai 2014 à 09:16

    Depuis le 1er avril 2014, le vote blanc est comptabilisé (loi du 21 février 2014) : " Les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal. Ils n'entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés, mais il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins. Une enveloppe ne contenant aucun bulletin est assimilée à un bulletin blanc. ".....A cet égard, les prochaines élections européennes seront une première.....

  • python75 le lundi 12 mai 2014 à 12:49

    Lamentable de réagir comme cela... Guaino aurait dû la fermer (s'il n'était pas d'accord avec Lamassoure!) Nous sommes en période de campagne pour les européennes!!! Franchement ce n'est pas comme cela que l'UMP va gagner!!!