Européennes : les militants PS ont validé les listes sauf dans le Sud-Ouest

le
0
Européennes : les militants PS ont validé les listes sauf dans le Sud-Ouest
Européennes : les militants PS ont validé les listes sauf dans le Sud-Ouest

Ce qui devait n'être qu'une simple formalité a en partie mal tourné. Les militants du Parti socialistes ont validé jeudi leurs listes de candidats pour les élections européennes de mai 2014, arrêtées samedi dernier par le conseil national. Or, dans le Sud-Ouest, le vote a été suspendu jusqu'à nouvel ordre. En cause, un accord entre le PS et son allié le Parti radical de gauche qui n'est pas passé auprès des militants.

Dans cette circonscription, la première place était réservée à un membre du Parti radical de gauche (PRG, parti allié de la majorité), selon un accord politique conclu entre les deux formations. Mais certains militants socialistes n'ont pas du tout apprécié cet arrangement, au point d'appeler jeudi à boycotter le scrutin.

Localement, on invoquait «des craintes de voir une ex-PS dissidente ou quelqu'un d'inconnu» occuper cette place. Sur Twitter aussi le député PS du Cher, Yann Galut s'est indigné. Le co-fondateur de la Gauche Forte a dénoncé une «mascarade» dans la constitution des listes et appelé la direction nationale à «tout remettre à plat». Il a pris aussi la défense de l'eurodéputée socialiste sortante, François Castex, contre les «apparatchiks du PS». L'élue a été écartée par les instances du PS, comme le raconte le quotidien Sud-Ouest.

Comment peut on être le Parti des #Primaires et du non cumul et procéder ainsi pour les #Européennes..les militants ne s'y trompent pas #PS? Yann Galut (@yanngalut) 21 Novembre 2013

Après des appels au boycott jeudi, la direction du PS a donc décidé de reporter, sans fixer encore de date, le vote dans le Sud-Ouest. «Plusieurs fédérations de Midi-Pyrénées nous ont alerté sur la nécessité d'un rééquilibrage entre les trois régions composant la circonscription Sud-Ouest, pour ce qui concerne les premières places de la liste. Ces différents éléments nous conduisent à suspendre le vote», ont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant