Européennes : les enjeux du scrutin

le
1
DR
DR
Les citoyens des vingt-huit États membres de l'Union européenne sont appelés aux urnes du 22 au 25 mai pour renouveler le Parlement. Peu connue du grand public, l'instance qui se partage, avec le Conseil, le pouvoir législatif a pourtant vu son rôle renforcé par le Traité de Lisbonne (2009) et se trouve à l'origine de plusieurs mesures emblématiques de ces dernières années (limitation des bonus des banquiers, émissions de CO2 des voitu­res...). De plus, nouveauté de ce scrutin, le résultat sera déterminant dans le choix du futur président de la Commission européenne. Le successeur de José Manuel Barroso sera en effet élu par le Parlement? quoique sur proposition du Conseil. Douze trimestres en récessionLe caractère inédit de ce vote tient aussi au climat qui l'entoure. Depuis le dernier scrutin, en 2009, la confiance s'est sérieusement dégradée à l'égard de l'Union européenne (voir le graphique), jugée responsable de l'austérité par une majorité de citoyens. «Ce sont les premières élections générales de l'après-crise», souligne Bruno Cavalier. Le chef économiste de Oddo Securities rappelle que, depuis janvier 2008, l'Union européenne aura passé douze trimestres sur vingt-quatre en réces­sion et un seul pays ? l'Allemagne ? a dépassé son niveau d'activité de l'époque. Prix de ce marasme, le chômage a explosé, de même que la dette publique, de près de 30 points de produit intérieur brut,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jsrlak1 le vendredi 23 mai 2014 à 09:26

    Les enjeux du scrutins ? 32.000€ mensuel pour chaque élu / Leonarda qui peut en devenant serbe revenir en France et percevoir ses allocations / Le libre-échange avec les états-unis alors que l'on n'est pas compétitif / L'élargissement à la Turquie et autres pays /... En un mot que de bonnes choses pour les peuples européens