Européennes : les électeurs recevront bien le matériel de vote par courrier

le
2
Européennes : les électeurs recevront bien le matériel de vote par courrier
Européennes : les électeurs recevront bien le matériel de vote par courrier

Conformément à l'arbitrage du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, les députés ont préservé vendredi l'envoi par courrier des professions de foi et des bulletins de vote pour les élections européennes du 25 mai. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls voulait initialement le supprimer par mesure d'économie.

Dans le projet de budget 2014, la suppression de l'envoi des documents électoraux au domicile des électeurs devait permettre à l'État d'économiser 27,6 millions d'euros. Mais cette annonce avait suscité un tollé, car, comme l'a rappelé vendredi lors du débat budgétaire à l'Assemblée le député écologiste Paul Molac «l'élection européenne est déjà celle où l'abstention est la plus forte». En 2009, seuls 40 % des électeurs français s'étaient déplacés. Il s'agissait-là du niveau de participation le plus bas jamais enregistré.

Le coprésident du groupe Verts/ALE au Parlement européen Daniel Cohn-Bendit s'était également opposé à cette option (lire ci-dessous). Un argument de poids plaidait aussi en leur faveur. Selon un sondage OpinionWay réalisé en 2012 avant l'élection présidentielle, 24 % des Français s'informent sur les candidats via ces documents de propagande électorale, contre 27 % par radio et 38 % par la télévision.

Valls a accepté «avec douleur» l'amendement parlementaire

Le gouvernement, par la voix de Manuel Valls, a «entendu ces objections» et donc accepté «avec douleur» l'amendement parlementaire supprimant cette mesure d'économie. «La France fait figure d'exception dans l'UE en étant un des deux seuls pays à envoyer au domicile des documents électoraux. Que je sache, cela n'empêche pas l'abstention d'être forte dans notre pays», a néanmoins rappelé le ministre de l'Intérieur. Dans le budget 2014, en prévision des municipales et européennes, les sommes consacrées à l'organisation des élections ont été multipliées par 3,5 pour atteindre 209 millions ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lompala le samedi 9 nov 2013 à 10:36

    C'est la moindre des choses! Ou alors des élections sans électeurs c'est plus facile pour les hommes politiques ???

  • laquitta le samedi 9 nov 2013 à 08:46

    envoi inutile, je met l'enveloppe à la poubelle sans l'ouvrir. Aucun interet à lire des promesses qui ne sont jamais tenues et des candidats qui ne me représentent pas !