Européennes : l'UMP pousse l'UDI à l'alliance

le
0
Pour contrer la montée du Front national, Copé, Fillon et Juppé plaident pour un accord avec Borloo.

27,88%. La droite sera-t-elle capable de faire mieux aux européennes de 2014 que son score de 2009? Ou risque-t-elle d'être reléguée derrière le Front national, porté par une vague d'euroscepticisme? À l'UMP, le scrutin européen de mai donne des sueurs froides. Selon une étude Ifop publiée en juin, UMP, PS et FN sont chacun crédités de 21 %. Le tiercé de tête semble donc très ouvert.

Alain Juppé ne cache pas son pessimisme sur l'issue du scrutin. «On a tous le nez dans le guidon avec les municipales», explique le maire de Bordeaux, en déplorant: «Cette campagne européenne est un enjeu majeur et il y a peu de chance qu'on la réussisse.» Pour conjurer le sort, l'ex- premier ministre appelle «le camp des pro-européens à se réunir».

Les pourparlers sont lancés. Jean-François Copé a tendu la main aux centristes de l'UDI: «La logique serait que nous formi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant