Européennes : l'UMP a choisi ses tandems

le
0

La commission nationale des investitures s'est réunie mardi pour arrêter définitivement les listes UMP aux européennes. Un débat houleux pour trancher le cas de Michèle Alliot-Marie et d'Alain Lamassoure.

Depuis des semaines, les Cassandre annonçaient d'importants affrontements à l'UMP sur les investitures, avec Nadine Morano dans la circonscription Est ou Jérôme Lavrilleux pour la région Nord. «Les européennes ne sont pas un scrutin pour recaser d'anciens ministres défaits aux élections», expliquaient ceux qui voyaient d'un mauvais ½il l'investiture de l'ancienne ministre. «Après le rôle qu'il a joué dans la campagne interne pour la présidence de l'UMP, il est hors de question de voir le directeur de cabinet de Jean-François Copé nous représenter aux européennes», estimait un filloniste à propos de Jérôme Lavrilleux. L'ancien président de l'Assemblée Bernard Accoyer avait même menacé de quitter l'UMP si jamais il était investi.

Ce ne sont pourtant ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant